De l'âge de glace à l'ère numérique

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 10/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

Depuis dix ans, Karola Dierichs et Achim Menges dirigent un laboratoire de recherche fondamentale à l’université de Stuttgart. Explorant les possibilités numériques des matériaux, ils se sont intéressés aux possibilités techniques des agrégats – tels que le sable ou les flocons de neige –, à l’aide d’une installation pour la première fois testée en 2015. Cette année, le perfectionnement de leur « ICD Aggregate Pavilion » permet de dresser la synthèse de leurs recherches. En résulte un délicat écrin constitué d’étoiles blanches et de sphères gonflables. 


Si cette structure paramétrique peut évoquer l’antre secret de Superman, elle soulève néanmoins une question encore irrésolue : pourquoi le monde de la construction n’est-il pas encore entré dans l’ère numérique ?


« La construction actuelle est presque entièrement pré-numérique, prévient Karola Dierichs. C’est d’ailleurs la moins numérisée de toutes les industries, loin derrière l’agriculture, la pêche ou la sylviculture. » Partant ce constat, et en parallèle de leurs études sur le bois, l’acier, le béton ou les fibres composites, les chercheurs de l’Institut du Design et de la Construction computationnelle (ICD) de l’université de Stuttgart ont exploré les capacités offertes par les agrégats. « Dans la nature, de grandes masses inanimées de substances granulaires – telles que le sable ou le gravier –, sont en processus de formation constants au cours de cycles perpétuels d’érosion et d’accumulation. Et si l’architecture imitait ce comportement et permettait sa propre reconfiguration continue ? »(...)

> Autres produits dans la même catégorie

Drones et robots à la…

Des architectes et ingénieurs danois ont…

La filière bois invente…

Flexibilité, modularité, réversibilité : ces…

La nouvelle mécanique des…

Non seulement concentrés sur l’ergonomie et le…

Sous-sols de paris: terres…

Est-il possible de réemployer les déblais…

La pampille de la marine

Face à la place de la Concorde, l’hôtel de la…

Innover avec la pierre

Au sein du collectif Studiolada, les architectes…

Tissage de lin en façade…

Situé au 140, boulevard Clichy dans le 18e …

Super, Quercus suber, les…

D’abord et toujours utile pour boucher les…

Inventer la fraîcheur

En écho au concours « faire » et aux ambitions…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

Drones et robots à la rescousse de la planète Publié le 04/10/2019

Des architectes et ingénieurs danois ont développé un programme nommé Break the Grid.… [...]

La filière bois invente la cloison 100 % en kit Publié le 05/09/2019

Flexibilité, modularité, réversibilité : ces trois vocables qui rythment la construction… [...]

La nouvelle mécanique des fluides Publié le 10/07/2019

Non seulement concentrés sur l’ergonomie et le design des produits qu’ils mettent sur le … [...]

Sous-sols de paris: terres d’avenir ? Publié le 14/05/2019

Est-il possible de réemployer les déblais générés par les chantiers du Grand Paris pour les… [...]

La pampille de la marine Publié le 08/04/2019

Face à la place de la Concorde, l’hôtel de la Marine fait actuellement l’objet d’une… [...]

Innover avec la pierre Publié le 01/03/2019

Au sein du collectif Studiolada, les architectes Christophe Aubertin et Benoît Sindt développent… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
44    01 02 03
4504 05 06 07 08 09 10
4611 12 13 14 15 16 17
4718 19 20 21 22 23 24
4825 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…