De l'incarnation, entretien avec Josep Lluís Mateo

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 03/09/2018

Article paru dans le d'A n°265

Josep Lluís Mateo nous reçoit dans son agence, au pied des montagnes qui, au nord, délimitent Barcelone. Rédacteur en chef de la revue Quaderns de 1981 à 1990, Professeur à l’ETH de Zurich depuis 2002, il est aussi l’auteur d’une architecture guidée par des choix structurels audacieux. Une démarche proche de l’abstraction, mais qui sait cependant rester sensuelle et concrète en allant parfois jusqu’aux frontières de la figuration…


D’A:  Comment définirez-vous l'architectures?


Pour Le Corbusier, c’est l’art des volumes sous la lumière. Moi, je préférerais la définition plus abstraite du critique suisse Martin Steinmann qui disait que l’architecture, c’était de la pensée exprimée en centimètres carrés. Une pensée condamnée à s’affirmer, non à travers des mots, mais en termes de surfaces, en restant attentive au moindre centimètre carré… Cette définition permet d’associer quelque chose d’abstrait et de noble – la pensée – avec de l’utilitaire, du prosaïque… Une vision finalement assez pragmatique qui reste plus proche de mes préoccupations que celle très poétique et plastique du maître moderne. On commence par la pensée, mais cette pensée bifurque et ne peut se déployer, ne peut trouver son amplitude que dans l’étendue, dans la surface, dans la matière… Ce jeu dialectique entre pensée et surface, pensée et matière est sans doute ce qui correspond le mieux à mon activité quotidienne de praticien.(...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

De l’intégrité, entretien avec Renzo Piano Publié le 11/03/2019

Renzo Piano nous reçoit dans son agence à Paris, dans une pièce remplie de livres qui savent… [...]

#BalanceTonCorb Publié le 03/12/2018

Trois ans après la polémique qui a voulu faire de Le Corbusier un néo-nazi, les principaux… [...]

L’art du chantier Publié le 03/12/2018

Dans la tradition des arts libéraux, depuis Alberti, les architectes considèrent que l’œuvre… [...]

Gio Ponti, une modernité italienne Publié le 03/12/2018

On connaît surtout de Ponti le gratte-ciel Pirelli de Milan (1956-1960), la villa Planchart à… [...]

Jean-Jacques Lequeu, l'insaisissable Publié le 30/11/2018

Regain de flamme pour l’obscur et extravagant Jean-Jacques Lequeu (1757-1826), à l’occasion… [...]

Robert Venturi, le vilain petit canard Publié le 02/11/2018

L’architecte Robert Venturi est décédé le 18 septembre dernier à l’âge de 93 ans à… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…