DOSSIER TECHNIQUE : Bétons en transition, 1/5 L'avenir des bétons en question

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 04/04/2021

Résidence Julia Tachet, Charles-Henry Tachon

Article paru dans d'A n°288

Au regard des évolutions réglementaires sur les émissions de CO2 et l’économie circulaire, on assiste à une polarisation des débats sur les techniques constructives. Les arguments opposant filières contre filières ont tendance à faire oublier la pertinence du mix de matériaux. Dans ce contexte, quel avenir peut-on réserver aux bétons ? D’un côté, les grands industriels apportent quelques innovations avec les « bas carbone » tout en conservant une part hégémonique dérangeante. De l’autre, certains architectes et designers engagés dans la R&D se réapproprient la question de la matière pour développer des techniques constructives alternatives : parfois pour des raisons formelles, parfois pour des motifs d’engagement écologiques. Cependant, au-delà des discours et en fonction d’une réalité économique, la « poétique du béton » reste intacte auprès des maîtres d’œuvre. Dans ce dossier qui dévoile les mises en œuvre et les formulations les plus récentes, nous avons interrogé des bureaux d’études et des architectes afin de tracer l’avenir des bétons de demain. 


L’avenir des bétons en question 

 

Le béton est-il amené, dans ses compositions les plus communes, à disparaître ? Sachant que les cimenteries représentent 7 ou 8 % des émissions de gaz à effet de serre sur la planète, la question est légitime. Pourtant, le béton reste le matériau fétiche des architectes. Pigmenté dans la masse et décliné dans toutes les teintes, matricé, il peut s’adapter aux exigences de chaque réalisation, en jouant avec la nature des granulats, les adjuvants et des traitements de surface. Aujourd’hui, son bilan carbone autant que les ressources naturelles qu’il consomme sont au cœur des débats, publics et professionnels. 


Béton plus ou moins armé, précontraint, autoplaçant, préfabriqué ou coulé en place… Les bétons architectoniques conservent le podium en termes de facilité de construction et de performances structurelles. Depuis l’arrivée des bétons haute performance (BHP) dans les années 1970 puis celle des bétons fibrés type Ductal, ils occupent une part hégémonique appelée à céder du terrain. Depuis une dizaine d’années, bien avant l’arrivée de la RE2020, les grands groupes se sont penchés sur la question du carbone, en développant à plus grande échelle l’exploitation des co-produits issus des hauts-fourneaux. Les bétons aujourd’hui dits « bas carbone » à base de clinker valorisent les déchets des aciéries et permettent – en fonction des modes de calculs – de réduire leur empreinte CO2. « Cette technique des laitiers des hauts-fourneaux existe depuis un siècle partout dans le monde, précise Mouloud Behloul, directeur Innovation et Construction durable chez LafargeHolcim France. Mais les quantités de laitiers vont baisser si demain Arcelor ferme des usines de hauts-fourneaux. On mettra autre chose que du laitier. De nouvelles formulations en préparation devraient sortir dans quelques années. » En parallèle, les principaux groupes communiquent sur l’instauration de plateformes qui permettent d’exploiter les gisements de granulats issus de la déconstruction et ce, afin de s’inscrire dans une logique d’économie circulaire. Mais là aussi, du chemin reste à parcourir. « Les bétons de démolition représentent environ 18 millions de tonnes par an. Alors que la demande de granulats pour le béton se situe autour de 100 millions de tonnes, poursuit Mouloud Behloul. On pense qu’à terme, il n’y aura plus besoin de granulats naturels car il y aura suffisamment de bétons de démolition. Pour l’instant, la demande reste symbolique : dans certains esprits, un granulat recyclé serait moins qualifié qu’un granulat naturel. Et il y a une question de coût : le granulat recyclé n’est pas moins cher, au contraire. » Questionner la vertu des bétons, c’est s’interroger sur les sables disponibles, leur provenance, mais aussi sur les ciments employés. Les argiles calcinées et les métakaolins qui disposent déjà de FDES représentent des solutions prometteuses : bien que moins disponibles, celles-ci pourraient être développées dans les processus industriels. 

 (...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

TECHNIQUES : Panique dans …

Tout au long du XXe siècle, les villes et mégalo…

TECHNIQUES : Agencements I…

Prescrire moins mais prescrire mieux : tel est l…

D'A LAB : Tissu tech

À l’occasion de la dernière Design Week de m…

TECHNIQUES : Dossier faça…

En neuf ou en rénovation, en parement, vêture,…

PRODUITS UTILES

OttomanoOlevwww.olevlight.com  Panneaux …

D'A LAB : Soustraction pos…

À la Biennale Design de Saint-Étienne était …

TECHNIQUES : Salles de bai…

Selon Yves Danielou, président de l’Associatio…

PRODUITS UTILES

Intercalaires Saflex® FlySafeTM 3D PVBEastmanwww.…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Les produits de la rédaction

TECHNIQUES : Panique dans l'ascenseur ? L’avenir des mobilités verticales Publié le 02/12/2022

Tout au long du XXe siècle, les villes et mégalopoles se sont élevées grâce à la généralisat… [...]

Produits utiles Publié le 01/12/2022

[...]

TECHNIQUES : Agencements Intérieurs : le décor en résistance Publié le 21/10/2022

Prescrire moins mais prescrire mieux : tel est l’appel réservé aux matériaux de second œuvre … [...]

D'A LAB : Tissu tech Publié le 07/09/2022

À l’occasion de la dernière Design Week de milan était présentée dans le nouveau lieu d… [...]

TECHNIQUES : Dossier façades 2022, Impressions et surimpressions Publié le 06/09/2022

En neuf ou en rénovation, en parement, vêture, enduit ou bardage, la façade n’est plus à l… [...]

PRODUITS UTILES Publié le 05/09/2022

OttomanoOlevwww.olevlight.com  Panneaux colorés Bisol SpectrumOscaro Powerwww.oscaro-pow… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…