DOSSIER TECHNIQUE - De l'air ! Dispositifs filtrants et matériaux dépolluants face à l’urgence sanitaire

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 27/02/2018

Innovation

Article paru dans le d'A n°265

Dans un monde idéal, l’homme ne produirait aucun déchet, n’émettrait aucun polluant, qu’il s’agisse des particules fines ou des composés organiques volatils toxiques (COV) comme le formaldéhyde qui emplissent nos bronches et poumons. Dans un monde idéal, tous les matériaux de construction seraient biosourcés, étiquetés A+ et non émissifs ; on disposerait de ventilation naturelle dans toutes les pièces, y compris dans nos usines. Seulement voilà : l’exposition chronique à la pollution de l’air est responsable de 9 % de la mortalité en France, soit 48 283 décès annuels, selon les chiffres de l’ADEME. 


Avec un air vicié davantage en intérieur qu’à l’extérieur, 20 % des nourrissons de moins de trente-six mois souffrent d’asthme. Lutter activement contre ces nuisances est devenu pour certains fabricants un enjeu et un marché pour pallier l’urgence. Grâce à des innovations techniques et des procédés chimiques, ils parviennent à identifier et à neutraliser les polluants pour s’en protéger, en attendant que les émissions d’oxyde d’azote baissent drastiquement.


Filtres, purificateurs, matériaux:


Comment identifier les solutions proposées?


Quel que soit leur domaine de prédilection, nombreux sont les fabricants qui décident de s’attaquer directement à la pollution de l’air intérieur à l’aide de dispositifs techniques innovants. Grâce à différents procédés chimiques appliqués à leurs produits, ils proposent des matériaux de construction ou d’aménagement aux propriétés dépolluantes, voire bactéricides ou antivirales. Pour autant, leur efficacité étant relative, ils ne peuvent se substituer aux dispositifs d’aération/ventilation naturels ou mécaniques en vigueur. Bien que l’Observatoire pour la qualité de l’air intérieur (OQAI) ait émis quelques réserves quant à l’efficacité et à la longévité de ces produits dans un rapport de 20121, ces matériaux encore non certifiés se développent aujourd’hui à grande à échelle, allant jusqu’à proposer des bétons et des bitumes dits « dépolluants ».

 

Parmi les différents processus chimiques ou techniques sur le marché, on trouvera essentiellement :

 

-          - De nombreux principes actifs mélangés par exemple à des hydrocires, teintes ou vernis (application murale et plafond) ; ou des vernis ou huiles (pour des applications au sol).

-      - Sur les 14 matériaux photoactifs recensés, une dizaine revendique une action dépolluante et antimicrobienne. Ce sont par exemple les peintures additivées de pigments photocatalytiques au dioxyde de titane (Ti02), mais celles-ci ont besoin de l’action des UV pour être efficaces.

-          Solution chimique inventée en 1967 par le Japonais Akira Fujishima (mais en plein essor depuis le début

 

des années 2000 sur le marché de l’épuration de l’air à l’intérieur des lieux clos), la photocatalyse est la plus connue et la plus prometteuse des technologies en place. Elle s’applique d’ailleurs sur le verre pour lui conférer des propriétés autonettoyantes. Comme elle a besoin d’UV pour être efficace, elle peut être accompagnée de lampes d’activation avec un spectre lumineux spécifique. Cependant, des doutes subsistent quant à son innocuité : on suspecte les produits en photocatalyse de rejeter des COV dans l’air, entraînant la formation de sous-produits nocifs qui n’étaient pas présents au départ. De plus, les particules de dioxyde de titane pourraient représenter un risque biologique pour l’homme (classées cancérogène, catégorie 2B).

n Si les VMC simple ou double flux n’assurent pas de fonction d’épuration de l’air à proprement parler, leurs fabricants misent sur une nouvelle génération d’appareils dynamiques. Ce sont des unités fixes ou mobiles/autonomes, qu’il s’agisse de purification de l’air pour l’habitat (combinaison purification/ climatisation) ou pour le tertiaire. Dotées de filtres à charbon ou à photocatalyse (plus efficaces), ces unités recyclent l’air grâce à des ventilateurs ou à des souffleries. Plus énergivores, les systèmes photocatalytiques « Chauffage, Ventilation et Conditionnement de l’air » (systèmes CVC qui ne concernent pas l’habitat) se présentent la plupart du temps sous forme de modules filtres ou de cassettes jetables qu’il faudra changer régulièrement.

 

-          Si d’un côté on observe une dégradation de l’état sanitaire des populations les plus exposées à la pollution, d’un autre côté, la généralisation des outils de mesure sur les appareils dynamiques et systèmes de ventilation permet aujourd’hui de connaître précisément les niveaux de pollution à l’intérieur d’un logement. Reliés à des applications smartphone, de nombreux capteurs pour le CO2, le taux d’humidité ou les particules fines informent en temps réel et permettent d’agir sur les dispositifs de ventilation, voire sur les ouvrants, ce qu’ont bien compris certains fabricants de menuiseries.

n Si le recyclage de l’air n’est pas autorisé dans l’habitat, ventiler abondamment demeure la meilleure solution. Que la gestion de l’air se transforme en objet architectural, il n’y a qu’un pas : quelques rares exemples de fabricants de diffuseurs textiles ou métalliques offrent aux architectes la possibilité de s’approprier la question de la ventilation, à l’instar des cheminées qui caractérisent les bâtiments ventant une gestion passive des flux d’air.

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

D'A LAB : Playfully

À l’image d’un monde protéiforme, une…

DOSSIER TECHNIQUE :…

Tandis que le …

À BIBRACTE, LE GÉNIE DE…

Concepteur de…

D'A LAB : L’Impression…

Fondé en 2019, le studio de design Z-zéro a…

DOSSIER TECHNIQUE :…

L’époque n’est pas aux effets de rupture,…

PRODUITS UTILES : Moderne…

C’est un monument du design made in France,…

PRODUITS UTILES : De noirs…

Depuis Carboris lancée en 2017, Mocopinus a…

PRODUITS UTILES : Non…

Le fabricant italien de robinetterie haut de…

D'A LAB : Projet Alga :…

La prolifération anormale depuis plusieurs…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Les produits de la rédaction

D'A LAB : Playfully Publié le 16/11/2021

À l’image d’un monde protéiforme, une nouvelle génération de designers tout juste… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Façades de bureaux, le temps de l'ouverture Publié le 16/11/2021

Tandis que le télétravail tend à s’imposer sur le long terme,… [...]

À BIBRACTE, LE GÉNIE DE PAUL ANDREU Publié le 16/11/2021

Concepteur de nombreux ouvrages aéroportuaires dans le monde… [...]

D'A LAB : L’Impression 3D mise à plat Publié le 18/10/2021

Fondé en 2019, le studio de design Z-zéro a imaginé un nouveau concept d’impression 3D.… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Évolutions et mutations de la façade Publié le 18/10/2021

L’époque n’est pas aux effets de rupture, mais elle est marquée par des mutations notoires.… [...]

PRODUITS UTILES : Moderne éternel, l’héritage de Dominique Imbert Publié le 18/10/2021

C’est un monument du design made in France, dessiné en 1968 par Dominique Imbert, père … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
4401 02 03 04 05 06 07
4508 09 10 11 12 13 14
4615 16 17 18 19 20 21
4722 23 24 25 26 27 28
4829 30      

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…