L’Elbphilharmonie de Hambourg

Architecte : Herzog & de Meuron
Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 03/03/2017

L’histoire de l’Elbphilharmonie, qui a commencé en 2001, n’a rien à envier au plus palpitant des romans d’aventures. Aux manettes, Herzog & de Meuron sont enfin venus à bout de ce projet d’une effarante complexité. En janvier, ils ont inauguré la salle philharmonique, accompagnés par une communication massive lancée par la ville de Hambourg, soucieuse de redorer son image après des années de scandale. Souvent mise de côté durant cette longue période de gestation et de médiatisation intense, l’architecture s’avère fort heureusement l’argument de rédemption le plus convaincant, tout comme la superposition des histoires dans laquelle les Bâlois excellent. Nos critiques sont allés visiter le bâtiment et nous livrent, chacun à leur manière, leur analyse de cette architecture qui fera date. Maryse Quinton en novembre, pour l’inauguration de la Plaza au public ; elle nous raconte l’histoire mouvementée du projet et nous le fait visiter, de son gigantesque escalator à sa terrasse en toiture. En février, Richard Scoffier est allé écouter la violoniste Tamsin Waley-Cohen jouer Debussy et Prokofiev ; s’interrogeant sur la méthode d’Herzog & de Meuron, il replace l’édifice dans la généalogie de leurs récentes oeuvres, dont d’a s’est fait l’écho depuis deux ans.


En 2012, lors de la Biennale d’architecture de Venise, c’est empreints d’amertume que Jacques Herzog et Pierre de Meuron avaient répondu à l’invitation de David Chipperfield, commissaire de cette 13e édition titrée par l’intraductible « Common Ground ». Sur les murs de l’espace de la Corderie qui leur était alloué, d’innombrables coupures de journaux et des maquettes suspendues racontaient la douloureuse genèse d’un bâtiment alors dans une impasse. Cette année-là, si la philharmonie de Hambourg fait la une des médias allemands, ce n’est ni pour vanter son architecture, ni pour conter la prouesse technique (...)



Maîtres d'ouvrages : Freie und Hansestadt Hamburg ; Elbphilarmonie Hamburg Bau GmbH & Co. KG, représenté par ReGe Hamburg
Maîtres d'oeuvres : Herzog & De Meuron, Ascan Mergenthaler et David Koch (partenaires en charge du projet)
Entreprises : Hochtief
Acoustique : Nagata Acoustics
Surface SHON : 125512 m2

Coût : 865 millions d'euros
Calendrier : Début des études en avril 2003; début du chantier en mars 2007; démarrage du projet réajusté en avril 2013; inauguration en janvier 2017


Lisez la suite de cet article dans : N° 251 - Mars 2017

Bordée par l’Elbe sur trois de ses côtés, l’Elbphilharmonie conçue par Herzog & De Meuron est située dans le nouveau quartier d’HafenCity, dont elle constitue la figure de proue.<br/> Crédit photo : BAAN Iwan L’Elbphilharmonie est une histoire de superposition. Le bâtiment prend la forme d’un volume de verre posé au-dessus d’un entrepôt de briques (le Kaispeicher A) sur le port de Hambourg.<br/> Crédit photo : BAAN Iwan L’accès s’effectue par un escalator long de 80 mètres dont la forme bombée ne laisse rien percevoir du point d’arrivée.<br/> Crédit photo : BAAN Iwan Une fois la montée parcourue, le visiteur atteint le niveau 6 et profite d’un « teaser » architectural, mise en bouche des vues remarquables qui l’attendent au niveau de la Plaza située juste au-dessus.<br/> Crédit photo : ZAPF Michael A 37 mètres de hauteur, la Plaza se fait interface entre l’entrepôt de briques existant et le nouveau bâtiment. Il est accessible au public gratuitement.<br/> Crédit photo : BAAN Iwan Envisagée comme un paysage escarpé, la grande salle philharmonique de 2 100 places en vignoble est caractérisée par une homogénéité de traitement.<br/> Crédit photo : BAAN Iwan Coupe longitudinale en 3D montrant l’imbrication des différents programmes.<br/> Crédit photo : Herzog & de Meuron -

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Minimal et ambigu : Centre logistique de Fondeyre, Toulouse Publié le 06/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Lumin’Toulouse / Toulouse Logistique UrbaineMaîtres d'oeuvres : E… [...]

Salle associative citoyenne, Tréméven, Côtes-d’Armor Publié le 05/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Commune de Tréméven Maîtres d'oeuvres : BRA. – Cotraitants : … [...]

Résurrection : Réhabilitation de l’ancienne cité administrative du boulevard Morland, Paris 4e Publié le 04/09/2022

Maîtres d'ouvrages : SPNA (Société Parisienne du Nouvel Arsenal), représentée par Emer… [...]

(Dossier : 2/9) Plateforme logistique de Caudalie, Loiret Publié le 03/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Caudalie Maîtres d'oeuvres : Collet Muller architectes; cotrai… [...]

(Dossier : 3/9) Green Dock, Gennevilliers Publié le 02/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Goodman Maîtres d'oeuvres : A26 Architectures ; Payet BET, con… [...]

(Dossier : 5/9) P4, Paris 19e Publié le 31/08/2022

Maîtres d'ouvrages : Sogaris Maîtres d'oeuvres : Syvil architectures ; Mizrahi, BET… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
39     01 02
4003 04 05 06 07 08 09
4110 11 12 13 14 15 16
4217 18 19 20 21 22 23
4324 25 26 27 28 29 30
4431       

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…