Éléments d’histoire des climats intérieurs

Rédigé par Olivier JANDOT
Publié le 13/12/2019

Prosper Lafaye - Pierre- Joseph Zimmerman dans son appartement du square d’Orléans, vers 1839.

Dossier réalisé par Olivier JANDOT
Dossier publié dans le d'A n°277

Quelles températures pouvaient régner dans les habitations de nos ancêtres ? Pour répondre à cette question, l’historien se doit de faire preuve d’inventivité, de ruser avec les sources et de croiser les approches. Car les climats intérieurs résultent d’interactions multiples entre une culture matérielle (la maison et les dispositifs techniques qui l’équipent), des sources d’énergie et des pratiques quotidiennes qui relèvent de ce que Georges Perec nommait « l’infra-ordinaire », cet ensemble de « choses communes » qui ne laissent pas de traces et qui parlent pourtant « de ce qui est, de ce que nous sommes. »

Avant l’invention du confort, des températures basses et contrastées

Jusqu’au tournant des XVIIIe-XIXe siècles, la cheminée règne quasiment sans partage dans les habitations françaises. Dans les celles des plus humbles, elle est la source unique de chaleur, le pôle magnétique de la vie domestique autour duquel on s’affaire pour préparer les repas et on s’assemble pour se chauffer. Dans les logis des plus favorisés, les cheminées sont multiples, mais elles n’équipent pas systématiquement toutes les pièces et sont généralement allumées avec parcimonie dans le souci d’économiser le combustible. Mais ces cheminées chauffent peu et mal, et surtout elles fument (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
48  01 02 03 04 05
4906 07 08 09 10 11 12
5013 14 15 16 17 18 19
5120 21 22 23 24 25 26
5227 28 29 30 31   

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…