Entretien avec Jacques Herzog : La responsabilité de l’architecte

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 23/11/2017

Jacques Herzog à Bâle.

Article paru dans d'A n°258

Avec Pierre de Meuron, Jacques Herzog a su mettre au point un laboratoire d’architecture capable de concevoir une architecture qui reste aussi inventive que rigoureusement maîtrisée aux quatre coins du globe. Avec OMA et le Renzo Piano Building Workshop, les deux Bâlois et leur agence sont peut-être les seuls à avoir atteint cette taille sans se répéter ou avoir dilué leur talent. Nous inaugurons ce mois-ci une série de grands entretiens que nous avons a confiés à Richard Scoffier, qui est allé cet été à Bâle engager un dialogue avec Jacques Herzog.

 

Propos recueillis par Richard Scoffier, le 5 août 2017

D’a : Stades de Bâle, de Munich, de Bordeaux et bientôt de Chelsea, vous êtes pratiquement les seuls architectes/auteurs à être parvenus à vous imposer sur ce type de commande. La grande salle de l’Elbphilharmonie et l’atrium de la Tate Modern semblent entretenir des parentés avec ces grands lieux de rassemblement où une communauté prend conscience d’elle-même, comme si l’architecture était toujours une réflexion sur l’être ensemble.

Jacques Herzog : Cet aspect de « l’expérience collective » est sans doute important. Mais la première tâche de l’architecte qui fait un stade, une salle de concert ou un musée, c’est de permettre d’assister à un match, d’écouter un concert ou de voir une exposition dans les meilleures conditions possible. Il doit tout faire pour que le public puisse parfaitement saisir ce qui se passe sur un terrain ou sur une scène. Mais comment ? Comment faire des architectures qui amplifient les moments de perception des spectateurs/visiteurs ? (...)

Les articles récents dans Le Grand Entretien

Studio Muoto : La génétique de l’espace Publié le 12/12/2022

L’agence se trouve au dernier étage sans ascenseur et donne sur une cour très calme du 10e … [...]

Dietmar Feichtinger: Non radical ! Publié le 19/10/2022

Vendredi soir, 18 h 30, je sonne à la porte de l’agence de Dietmar Feichtinger, situ… [...]

Entretien avec Heleen Hart & Mathieu Berteloot, Atelier HBAAT : Dessine moi une maison Publié le 05/09/2022

Après la visite du cinéma municipal de Marcq-en-Barœul, lauréat du Grand Prix d’architectur… [...]

Entretien avec Jacques Lucan : Vers un nouveau vernaculaire Publié le 30/06/2022

Constructeur, critique et enseignant, Jacques Lucan s’est, depuis la fin des années 1970, simult… [...]

Entretien avec André Kempe (atelier Kempe Thill) : Vous avez dit classique ? Publié le 05/05/2022

À peine sorti de la gare de Rotterdam, André Kempe m’entraîne dans sa voiture vers l’usine… [...]

Entretien avec OFFICE KGDVS, Kersten Geers & David Van Severen : Les lois de la géométrie Publié le 28/03/2022

J’ai rendez-vous avec les fondateurs de OFFICE rue de la Loi à Bruxelles, un quartier d’affair… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
52      01
0102 03 04 05 06 07 08
0209 10 11 12 13 14 15
0316 17 18 19 20 21 22
0423 24 25 26 27 28 29
0530 31      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…