Entretien avec Manuel Aires Mateus : Tu travailleras beaucoup

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 09/12/2021

Article paru dans d'A n°295

Lausanne, Plateforme 10 : le nouveau pôle muséal sétend sur lemplacement danciens entrepôts ferroviaires et se connecte directement à la grande gare monumentale et son TGV pour mieux rayonner hors de la ville et au-delà des frontières. Je viens de visiter avec Manuel Aires Mateus le bâtiment qui en ferme la perspective. Un cube blanc, coupé horizontalement par la grande faille de laccueil, qui rassemblera en sous-sol les collections photographiques du musée de lÉlysée et en toiture celles du mudac, dédiées au design. Nous longeons le musée des Beaux-Arts, érigé en bordure des voies par Barozzi et Veiga, et nous entrons dans son café très animé pour nous asseoir devant le dernier coin de table disponible. La salle est très bruyante et notre position, assez inconfortable. Mais, dès que la conversation senclenche, nous basculons dans un monde de projets qui sinterpellent les uns les autres, rappelant lenchâssement des contes des mille et une nuits

D’a : Pourquoi, vous et votre frère, vouliez-vous être architectes ?

Notre père était architecte et notre mère peintre. Nous vivions dans un milieu où évoluaient des gens liés au théâtre, au cinéma, à la culture. Nous engager dans des études liées à l’art était pour nous de l’ordre de l’évidence. Mais je suis entré très tôt dans la vie active, ce qui était normal dans notre famille. J’ai commencé à travailler dans un cabinet d’ingénierie proche de mes parents. Enfin « travailler », c’est un bien grand mot, j’apportais le café, je faisais des photocopies ou je tirais des plans. J’avais une quinzaine d’années et j’observais avec beaucoup d’attention et une certaine fascination ces ingénieurs en train de discuter et de dessiner des structures.

 

(...)

Les articles récents dans Le Grand Entretien

Entretien avec André Kempe (atelier Kempe Thill) : Vous avez dit classique ? Publié le 05/05/2022

À peine sorti de la gare de Rotterdam, André Kempe m’entraîne dans sa voiture vers l’usine… [...]

Entretien avec OFFICE KGDVS, Kersten Geers & David Van Severen : Les lois de la géométrie Publié le 28/03/2022

J’ai rendez-vous avec les fondateurs de OFFICE rue de la Loi à Bruxelles, un quartier d’affair… [...]

Entretien avec Pierre Hebbelinck : Quand les relations deviennent formes Publié le 25/02/2022

À Liège, au-dessus d’un rond-point et d’un grand axe routier, je m’engage sous un ciel gri… [...]

Entretien avec Bruther : Objets en fonctionnement Publié le 16/11/2021

Arc en rêve, Bordeaux. Je m’attendais à une grande rétrospective des travaux&nbs… [...]

Entretien avec Édouard François : Travaux manuels Publié le 18/10/2021

À peine ai-je mis un pied dans l’agence qu’Édouard François m’entraîne déjà pour voir e… [...]

Entretien avec Paul Chemetov : Être architecte Publié le 02/09/2021

Nous voici au 4, square Masséna dans le 13e arrondissement : une imbrication de constructions a… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
26    01 02 03
2704 05 06 07 08 09 10
2811 12 13 14 15 16 17
2918 19 20 21 22 23 24
3025 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée par l’Éco…