Espaces de travail : Shigeru Ban en Suisse

Rédigé par . D'ARCHITECTURES
Publié le 09/06/2020

Article paru dans le d'A n°281

Spectaculaire dans sa résolution formelle et structurelle, cette opération est exemplaire par l’imbrication de ses programmes, provenant du secteur secondaire, tertiaire et culturel.

Logés sous une grande toiture de type gridshell en bois, le siège social de Swatch, l’usine Omega et la Cité du Temps s’articulent et cohabitent – mêlant espaces intérieurs et extérieurs – tout en ayant leur autonomie. Suivant une typologie très souple qui rappelle celle du Centre Pompidou Metz, l’architecte Shigeru Ban a ainsi logé un programme hétéroclite sous une double enveloppe – faisant office de toiture et de façade – qui rassemble et qualifie cette opération d’envergure.

Après cinq ans de travaux pour construire sa totalité, le siège social de Swatch, implanté à Bienne en Suisse, est la dernière pièce à être intégrée. Étendu sur près de 400 m de long et jusqu’à 35 m de large, l’équipement prend naissance à l’ouest avec la Cité du Temps, puis franchit une voie routière ainsi couverte, se prolonge avec les espaces de stockage et d’entrepôts pour se retourner et s’ouvrir au nord avec le siège Social de Swatch qui constitue le point bas de ce bâtiment-paysage.

D’une superficie de plus de 11 000 m2, la façade voûtée à double courbure est composée de 4 600 poutres bois continues formant une trame en losanges. Cette enveloppe est couverte de panneaux en nid-d’abeilles, méticuleusement dimensionnés grâce à l’utilisation d’un système d’insertion sophistiqué. Trois types d’alvéoles – opaque, translucide et transparent – permettent de moduler les ambiances intérieures et les vues. Certains panneaux sont ouvrants, assurant le désenfumage et la ventilation, alors que d’autres sont équipés de cellules photovoltaïques. Les éléments translucides en forme de coussinet sont quant à eux gonflés d’air et munis en leur centre de feuilles de polycarbonate destinées à l’isolation thermique. Conçus pour supporter le poids de la neige ou de la glace, les coussinets sont légèrement ventilés en permanence et restent ainsi constamment sous tension. Enfin, les éléments transparents sont en verre.

L’ossature en bois du bâtiment Swatch abritant les espaces de travail devait, quant à elle, répondre à diverses exigences techniques. Un réseau complexe de câbles est ainsi discrètement intégré à sa structure et 124 croix suisses en bois améliorent l’acoustique des bureaux grâce à leurs fines perforations. À l’intérieur de ce bâtiment, 25 000 m2 répartis sur cinq étages hébergent tous les départements de Swatch International et de Swatch Suisse, lesquels profitent de systèmes de mobilier USM.

La superficie des quatre étages supérieurs est dégressive, tandis que des galeries à balustrades vitrées offrent une vue sur les paliers inférieurs. Outre les postes de travail ordinaires, plusieurs espaces communs sont répartis dans tout le bâtiment : une cafétéria au rez-de-chaussée ouverte au public et de petites aires de repos situées çà et là. Des « alcove cabins » dans lesquelles six employés peuvent se retirer pour passer des appels ou se concentrer sur leur travail sont également disséminées. Une installation insolite prend place à l’extrémité arrière du deuxième étage : il s’agit d’un escalier qui ne mène nulle part, surnommé « reading stairs » et dont les marches et la vue sont censées encourager à réfléchir lors de pauses créatives.

Les articles récents dans Actus brèves

La restructuration de l’École du Louvre confiée à Hart Berteloot Publié le 03/07/2020

À l’aune des grandes réflexions autour de l’enseignement supérieur et des mutations… [...]

« Pour la recherche en architecture et paysage » : les 12 lauréats Publié le 29/06/2020

Le mécénat de la Caisse des Dépôts divulgue le nom des 12 lauréats de l’appel à… [...]

L'extension de la mairie de Biot sauvée de la destruction Publié le 24/06/2020

Alors que le chantier de l’extension de la mairie de Biot touche à sa fin, le nouveau maire… [...]

Le monde d’après selon les architectes Publié le 24/06/2020

La Cité de l’architecture et du patrimoine lance une série de débats consacrés aux défis… [...]

Exposition du mobilier iconique de la Villa Malaparte à Londres Publié le 17/06/2020

L’exposition Casa Malaparte Furniture, qui se tiendra à Londres du 15 juin au 19 septembre 2020… [...]

Photographies de Stefan Tuchila : "Paris vide" Publié le 09/06/2020

La série des photos “Paris vide” a commencé par une envie d’exploration et de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
27  01 02 03 04 05
2806 07 08 09 10 11 12
2913 14 15 16 17 18 19
3020 21 22 23 24 25 26
3127 28 29 30 31   

> Questions pro

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…

Deux opportunités d’aide à la recherche

Face aux difficultés du métier d’architecte, une aide à la recherche est toujours une opportunité idéale pour orienter, confirmer ou même…