Faut-il haïr son temps ? Les 10 travers de l’architecture contemporaine

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 02/05/2013

Photogramme du film Boulevard de la mort de Quentin Tarantino, 2007. Distribué par Dimension Films-TheWeinstein Company.

Article paru dans d'A n°217

À propos d'un article paru en décembre dernier dans Les Cahiers du Cinéma

« Le cinéma d'auteur sur une mauvaise pente ? » titrait cet hiver Les Cahiers du Cinéma. Cet avertissement pondéré par un point d'interrogation renvoie à un dossier écrit à plusieurs mains qui dénonce « Les dix tares du cinéma d'auteur ». Un avertissement qui pourrait bien nous concerner : les reproches adressés à certains films d'aujourd'hui semblent transposables à de nombreux bâtiments contemporains.

Les problèmes du cinéma d'auteur d'aujourd'hui peuvent, selon les rédacteurs des Cahiers du Cinéma, se résumer en dix points. Dix stations qui le conduiraient inéluctablement vers une perte de substance. Prédominance du « pitch », du dialogue filmé, de la maîtrise technique, de l'esprit de sérieux, de l'absence d'image et de corps, comme d'un certain cynisme, impliqueraient un cinéma stéréotypé et désincarné. Des défauts qui peuvent paraître inhérents au système de production du septième art, dont l'avance sur recettes constitue la clé de voûte. Mais ce système de production entretient par ailleurs de nombreuses correspondances avec la manière dont l'architecture est financée et réalisée. Aussi est-il tentant d'établir des parallèles et de chercher à voir si ces reproches, à première vue très spécifiques, peuvent être appliqués à notre domaine. (...)


« La plupart des constructions actuelles illustrent point par point le slogan qui les fait vendre, comme si elles se refusaient à exister pleinement, dans leur complexité, leur duplicité. »


« On ne construit plus, la réalisation tend à devenir une représentation du dessin et non l'inverse. »


Lisez la suite de cet article dans : N° 217 - Mai 2013

Les articles récents dans Point de vue / Expo / Hommage

Conception-réalisation versus architecte-artisan Publié le 29/04/2024

Une chronique de la série "Malentendus sur l'architecture et abus de langage de ses disciples" par … [...]

Le logement collectif, otage de l’architecture Publié le 29/04/2024

L’architecte Gricha Bourbouze, dont l’agence nantaise Bourbouze & Graindorge conçoit… [...]

Corbu, Gromort et l’Art et essai Publié le 01/04/2024

Une chronique de la série "Malentendus sur l'architecture et abus de langage de ses disciples" par … [...]

L'action ou la chose ? Publié le 11/03/2024

Une chronique de la série "Malentendus sur l'architecture et abus de langage de ses disciples" par … [...]

Pour une architecture aussi belle que bonne Publié le 14/12/2023

Comme les années précédentes, le Prix d’architectures 2023 organisé par notre revue a suscité… [...]

« Le » Projet Publié le 14/12/2023

Une chronique de la série "Malentendus sur l'architecture et abus de langage de ses disciples" par … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…