Faux plafond à fixations invisibles

Rédigé par Olivier NAMIAS
Publié le 16/12/2011

Article paru dans le d'A n°205

Les commodités du faux plafond sans la gêne des ossatures : c'est ce qu'offre cette solution haut de gamme qui a vocation à s'étendre sur les murs…
C'est à une entreprise spécialisée dans la réalisation d'escaliers que l'on doit Ceil-in, une solution de plafond suspendu à ossature invisible développée et fabriquée en Auvergne. La base du système est un procédé breveté de clipsage assurant la fixation de la dalle à l'armature à la façon d'un pêne de serrure. Cette attache est déverrouillable au moyen d'un outil magnétique faisant office de clé de démontage : la force de l'aimant attire vers l'arrière les pênes positionnés aux angles de chaque dalle, donnant accès au plénum. Le procédé, qui permet d'obtenir des joints de dimensions minimales, se décline également en version murale, offrant la possibilité de réaliser des surfaces continues et coordonnés entre les parties verticales et horizontales d'une pièce.


Destinées à tout type de marché, en neuf ou en réhabilitation, les dalles peuvent s'installer sur des ossatures de type T24 existantes, l'unique contrainte étant la pose d'une pièce de renfort à l'intersection de chaque armature. Elles se déclinent en toutes sortes de matériaux – aluminium, bois, Corian, zinc, acier, inox, textiles, mousse d'aluminium, polycarbonate, etc. –, d'autres revêtements pouvant être appliqués à la demande pourvu qu'ils soient classé M1. Des dalles spéciales ont été créées pour l'intégration de tous les appareillages que l'on rencontre en plafond : spots, grilles de ventilation, climatisation, chauffage radiant, haut-parleurs. Elles peuvent être munies de perforations pour l'affaiblissement acoustique, ou recevoir des découpes sur mesure pour intégrer un logo. Un module mural est spécialement conçu pour incorporer un écran vidéo.


Au-delà de l'aspect esthétique, le dispositif présente de multiples avantages. Le système de fixation limite les intrusions dans le plénum, empêchant la cache d'objets ou les interventions non autorisées. L'insertion des isolants acoustiques est hermétique, pour lutter contre l'émanation des fibres. La modularité des dalles autorise la création de zones de différentes couleurs, afin de marquer un palier, une zone d'attente, un couloir, etc. Le produit restant plus cher qu'un faux plafond traditionnel, on peut aussi l'employer sur des espaces restreints, voire l'insérer ponctuellement dans une surface constituée d'un plafond suspendu à ossature visible. Présenté pour la première fois sur Batimat 2011, Ceil-in a déjà été posé à l'hôtel de ville de Montpellier (Ateliers Jean Nouvel architectes). Dimensions des dalles : 600 x 600 mm, 1 200 x 600 mm (formats standard), 1 800 x 600 mm, 1 200 x 1 200 mm, 2 400 x 600 mm (hors standards). Autres dimensions sur demande.


Plus d'informations sur : <www.ceil-in.com>.


> Autres produits dans la même catégorie

De l'âge de glace à…

Depuis dix ans, Karola Dierichs et Achim Menges…

Tissage de lin en façade…

Situé au 140, boulevard Clichy dans le 18e …

Super, Quercus suber, les…

D’abord et toujours utile pour boucher les…

Inventer la fraîcheur

En écho au concours « faire » et aux ambitions…

Accessibilité : en finir…

Dans le jargon professionnel, on les appelle les …

Quand la céramique…

Depuis 2010, Martin Bechthold dirige un atelier…

Vers la fin du logement…

Tandis que les architectes se mobilisent contre…

Blocs en stock - Du…

Spécialisé depuis plus de…

Splash, plouf, scrack ! -…

Impressionnisme en tie…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

De l'âge de glace à l'ère numérique Publié le 10/12/2018

Depuis dix ans, Karola Dierichs et Achim Menges dirigent un laboratoire de recherche fondamentale… [...]

Tissage de lin en façade du cinéma Wepler Publié le 02/11/2018

Situé au 140, boulevard Clichy dans le 18e arrondissement parisien, le cinéma Wepler a fait… [...]

Super, Quercus suber, les nouveaux usages du liège Publié le 01/10/2018

D’abord et toujours utile pour boucher les bouteilles de porto ou de Dom Pérignon, le … [...]

Inventer la fraîcheur Publié le 30/08/2018

En écho au concours « faire » et aux ambitions affichées de la Ville de Paris de penser… [...]

Accessibilité : en finir avec les salles de bains moches Publié le 25/06/2018

Dans le jargon professionnel, on les appelle les « produits d’assistance pour personnes en… [...]

Quand la céramique devient structurelle Publié le 03/05/2018

Depuis 2010, Martin Bechthold dirige un atelier de recherche au sein de l’École supérieure de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
05    01 02 03
0604 05 06 07 08 09 10
0711 12 13 14 15 16 17
0818 19 20 21 22 23 24
0925 26 27 28    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…