Genèse, Concours pour la restructuration du chai de Château Lafite Rothschild à Pauillac

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 14/12/2023

© BQ+A

Article paru dans d'A n°313

Comment intervenir dans un dispositif millénaire qui a pour but la transsubstantiation – pour employer un mot appartenant au vocabulaire théologique – d’un paysage en un vin… ? Le premier convoque toute la palette de nos sens tandis que le second réveille pour les sublimer les plus archaïques d’entre eux : le goût et l’odorat… Telle est la question posée par l’agence BAM – spécialisée dans l’organisation de concours privés – à cinq équipes de maîtrise d’œuvre en les plaçant au chevet du Château Lafite, haut lieu mythique d’un premier grand cru bordelais…

Le corps de logis du château s’étend sur une légère éminence qui domine le territoire alentour. Il s’établit au milieu d’une vaste terrasse rectangulaire entourée d’une imposante balustrade du XVIIe siècle. Au sud, en contrebas, s’étendent les chais et leurs annexes de part et d’autre d’une barre composée de constructions hétéroclites qui s’enfonce dans la pente et qui correspond à l’administration du domaine. À l’est, s’élèvent les entrepôts historiques recouverts d’enduit rose où le vin est élevé après les vendanges, tandis qu’à l’ouest se creuse une grande crypte où il vieillit ensuite dans des fûts de chêne. Avec sa longue rampe d’accès qui se rétrécit en pénétrant dans le tertre pour desservir une grande salle circulaire, cette dernière intervention réalisée par Ricardo Bofill en 1988 semble invoquer les tombes mycéniennes monumentales à dromos et à tholos, comme celle que l’on attribue habituellement à Agamemnon. Au-dessus d’elle, sur la crête, s’alignent encore d’autres constructions plus récentes.
L’ensemble doit être agrandi, restructuré et modernisé : pour, avant tout assemblage, élever le vin dans des cuves parcellaires ; généraliser le gravitaire afin que le raisin à peine cueilli descende naturellement dans les cuviers en évitant les ruptures de charge ; réduire enfin les distances entre les différents sites de transformation avec lesquels le vin en gestation est appelé à accomplir des allers-retours incessants. Les propriétaires ont ainsi confié le soin d’organiser une consultation d’agences de renom à l’agence BAM. Because Architecture Matters, fondée par Mathias Boutier et Boris Lefevre, est en effet spécialisée depuis 2015 dans l’organisation de concours concernant de grandes opérations de ce type.
 
CHANGER POUR QUE RIEN NE CHANGE
Il a été ainsi demandé aux équipes en lice de concentrer leur intervention sur l’emplacement du vide entre les halles historiques et la barre de l’administration. Un espace actuellement occupé par une terrasse engazonnée, cachant les liaisons souterraines entre les chais de vieillissement et d’élevage, et un vaste espace minéral s’ouvrant plus bas sur le vignoble.
À travers leurs projets, les équipes en compétition se sont très librement interrogées sur ce que représentent le vin et sa longue gestation. La plupart ont enterré leurs salles afin de proposer une architecture en négatif qui ne vient en aucune façon troubler le délicat équilibre des bâtiments existants et qui trouve en s’enfonçant dans la pleine terre le milieu thermiquement le plus favorable au développement de cette boisson fermentée qui a besoin d’un maximum de stabilité… Ainsi les architectes de RCR ont-ils proposé une coque en béton végétalisée qui recouvre comme un ventre maternel les nouvelles cuves en inox qui s’enfonceront dans le sol. H arquitectes et Plan Común proposent un processus de construction vertueux afin d’éviter d’éventrer la terre et Antoine Dufour un système de hauts puits qui permettent de conjuguer ventilation naturelle et géothermie. Seules deux équipes ont refusé l’implantation désignée par les maîtres d’ouvrage : John Pawson associé à David Leclerc et le lauréat, Bernard Quirot. Les premiers sont intervenus en sous-œuvre sur les entrepôts historiques, le second entre la barre de l’administration et le chai de Bofill, notamment en construisant hérétiquement au-dessus du tertre occupé par sa salle hypostyle. Le concours s’étant développé en deux phases, nous avons choisi de présenter l’ensemble des projets ayant participé à la première.
 
 
 
STRATÉGIE
Maîtres d’œuvre : BQ+A, EGR et SCALA architectes (projet lauréat)
Bernard Quirot nous avait confié dans le grand entretien du numéro précédent qu’il avait longtemps hésité après le bac entre des études d’œnologie et d’architecture. Ainsi au lieu de se lancer dans de vastes projets souterrains titillant dangereusement les nappes phréatiques, au risque de s’engager ensuite dans de coûteuses et très incertaines opérations de cuvelage, l’architecte de Pesmes a-t-il préféré rester (...)

Les articles récents dans Concours

Exercices de virtuosité - Concours organisé par Paris Habitat pour la construction de 12 à 14 logements sociaux, rue Beaunier, Paris 14e Publié le 29/04/2024

Paris Habitat a invité quatre jeunes équipes d’architectes pour insérer une douzaine de logem… [...]

Quatre écrins pour une relique - Concours pour la rénovation et l’extension du musée de la Tapisserie de Bayeux Publié le 01/04/2024

Comment présenter dans les meilleures conditions possibles une bande de lin brodée datant du XIe&… [...]

Exercices de haute couture, concours pour la restructuration de la coupole et de l’esplanade du campus de l’École polytechnique de Lausanne Publié le 11/03/2024

Des équipes internationales et locales ont récemment été mises en compétition pour répondre a… [...]

À chacun son élément - Concours pour le pôle culturel du Grand Cognac Publié le 20/11/2023

Enfin un concours d’équipement culturel intercommunal où n’ont pas été invités les quelques… [...]

Orientalismes : concours pour la villa Hegra à Al-'Ula, Arabie Saoudite Publié le 11/10/2023

Non, l’Arabie saoudite n’est pas qu’une monarchie pétrolière… Un recoin du tapis de prièr… [...]

Bienvenue à Gattaca - Concours pour l’immeuble Kadans sur le campus Paris-Saclay Publié le 29/06/2023

Non ce n’est pas la critique d’un film de science-fiction hollywoodien décrivant un monde dysto… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…