Groupe scolaire dans le quartier de l’Épine

Rédigé par les architectes
Publié le 21/05/2021

L’école Jean Rostand situé au cœur du quartier de l’Epine à Lille s’inscrit dans une démarche de fort renouvellement urbain. Le quartier populaire tente aujourd’hui de se réinventer autour d’un projet de cité-jardin comestible, grâce à ses nombreux espaces verts. Les enjeux d’un tel projet sont nombreux pour la commune, qui appuie le renouveau du quartier sur la création d’un groupe scolaire capable de désaturer la commune toute entière avec 5 classes maternelles et 8 classes élémentaires ainsi qu’un espace de restauration.  


Le bâtiment du nouveau groupe scolaire s’insère harmonieusement dans les typologies alentour. Il s’élève en R+1 en limite de parcelle pour compléter la typologie de l’îlot. Les fonctions du bâtiment sont rendues lisibles dans l’écriture architecturale : les espaces du centre de loisir, périscolaire, et usages partagés avec la ville s’inscrivent dans un univers ludique, fait de courbes douces et souples en rez-de-chaussée. À contrario, les espaces sanctuarisés, notamment l’école élémentaire, s’inscrivent dans une géométrie modulaire et plus rigoureuse à l’étage. La façade en dents de scie et ses larges fenêtres permettent d’identifier clairement les salles de classes. Les jeux de saillies en façade et les toits inclinés évoquent les maisons individuelles voisines, rythmant ainsi la façade de 60m de long et se fondant dans le tissu architectural existant. 


L’usage de la brique en façade est une réinterprétation de ce matériau qui constitue l’identité du quartier. Mais l’appareillage aléatoire des façades sur rue, composé de teintes sable rompt avec la rigidité des façades traditionnelles. À l’intérieur, l’esthétique du bâtiment passe par l’usage de matériaux nobles et naturels : la brique, le béton et le bois, pleins, résistent mieux et peuvent être rénovés à l’aide de moyens simples et sans ajout de matière.


Les espaces répondent à une préoccupation commune à notre équipe : celle de créer une valeur d’usage à des espaces à priori secondaires. Une circulation peut devenir une pièce supplémentaire, l’antichambre d’une salle de classe pendant des travaux de groupe … Le bâtiment doit devenir aussi flexible que possible aux futurs détournements de ses utilisateurs. Par exemple, la cloison mobile entre les réfectoires maternelles et élémentaires peut s’effacer pour créer une salle polyvalente dont l’accès se fait par le grand hall ouvert et la cour ovoïde. L’ensemble peut ainsi fonctionner indépendamment et s’adresser à la fois aux associations et aux riverains. La structure participe également à la flexibilité du bâtiment grâce à sa structure poteaux-dalle qui permet de faire évoluer l’organisation spatiale. L’école est un outil durable, ouvert, flexible, polyvalent et évolutif pour la commune. 


Les espaces conçus pour le groupe scolaire défendent un apprentissage raisonné du risque par l’enfant. Il propose des moments d’expérimentation spatiale pour les plus petits. L’installation d’un mur d’escalade ou la présence d’un filet à l’étage de la bibliothèque sont des illustrations de cette volonté. Ils replacent les notions de mobilité, de vertige et d’instabilité au cœur des apprentissages scolaires en s’inscrivant dans une pédagogie active.


Le bâtiment atteint les performances du label environnemental allemand PASSIVHAUS, avec des exigences très élevées concernant la consommation d’énergie, la qualité des matériaux, le confort d’été et le confort visuel, acoustique et olfactif. La lumière et l’ensoleillement tiennent une place centrale dans cette démarche : les orientations multiples, les locaux traversants, les seconds jours et les larges baies vitrées nous permettent d’atteindre une qualité d’ambiance hors du commun. Les casquettes et les brise-soleils orientables permettent de maximiser les apports en hiver, tout en protégeant les façades l’été.



Maîtres d'ouvrages : Ville de Lille - Hellemes 

Maîtres d'oeuvres : Sam architecture (mandataire), Bollinger & Grohmann (structure), elements ingénierie (fluides et HQE), Ecallard (économiste), BEHAL (BET cuisine), Philippe Bauer Programmation (pilote de chantier OPC), Altia (acousticien)

Entreprises : Rabot Dutilleul Construction (fondations, gros oeuvre), Goudalle Charpente (charpente bois), PMN (menuiseries extérieures et façades brique), Batimco (couverture Aluminium, étanchéité zinguerie), Coexia Am.nagement Intérieur (menuiseries intérieures), BMR (serrurerie), Stami (cloison, doublage, plafonds suspendus), Opigez Sols Et Murs (sols, carrelages, faïences), Rudant Et Fils (sols souples, peinture), Orona Ouest-Nord (ascenseur), De Graeve (équipements de cuisine), Ramery énergies Agence Thermic (plomberie, chauffage, électricité), STPI (VRD, espaces verts)

Surface SHON : 3137 m²

Coût : 6 140 000 HT

Date de livraison : Livré en 2020

Cour intérieure <br/> Crédit photo : BROYEZ Charly Façade principale<br/> Crédit photo : BROYEZ Charly Plan masse<br/> Crédit photo : BROYEZ Charly Cour intérieure<br/> Crédit photo : BROYEZ Charly Terrasse Filet Espace donnant sur la cour Espaces intérieurs Coupe de fonctionnement environnemental

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

De l'Ecole Nationale d'Arts Décoratifs à la Cité internationale de la Tapisserie, Aubusson Publié le 22/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserieMaîtres… [...]

Groupe Scolaire Antoine de Ruffi Publié le 30/04/2021

Maîtres d'ouvrages : Euroméditerranée Maîtres d'oeuvres : TAUTEM Architecture (mandataire),… [...]

Collège pour 700 élèves à Champier dans l'Isère Publié le 22/03/2021

Maîtres d'ouvrages : Département de l'IsèreMaîtres d'oeuvres : Coco architecture et Jean De… [...]

Théâtre d'Évreux (27) Publié le 10/12/2020

Maîtres d'ouvrages : Ville d’EvreuxMaîtres d'œuvres :  OPUS 5 Architectes … [...]

51 Logements et 1 local tertiaire, Charleville-Mézières (08) Publié le 08/12/2020

Maîtres d'ouvrages : Habitat 08Maîtres d'œuvres : ateliergadbois , Cabinet… [...]

Logements boulevard Ney Publié le 07/12/2020

Maîtres d'ouvrages : CDC Habitat Maîtres d'oeuvres : ITAREntreprises : Oriane du Chéné Sibat… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…