Guillaume Ramillien : le dessin comme narration

Rédigé par Patrick CÉLESTE
Publié le 27/02/2014

Dossier réalisé par Patrick CÉLESTE
Dossier publié dans le d'A n°224

Guillaume Ramillien est architecte, il entre dans l'âge des trentenaires. À sa manière, il dessine et témoigne que la réconciliation du dessin et de l'architecture peut passer par des chemins détournés qui peuvent mener très loin, en voyage.


À l'École d'architecture de Lyon, il avoue avoir toujours fait preuve d'une grande indépendance. Le dessin, même si ses enseignants aimaient à lui dire qu'il le maîtrisait, il ne l'avait jamais envisagé comme un moyen de servir ses projets. Il aimait « griffouiller », sans plus. Un voyage, à l'occasion d'un projet de fin d'études en Inde du Sud, a servi de déclencheur. Guillaume Ramillien est en effet parti s'installer, avec un camarade, deux ans à Maduraï, dans le Tamil Nadu, pour œuvrer auprès d'une agence d'architecture ouverte par un Français « inventeur » d'un procédé universel de construction : la brique de terre crue qu'un soupçon de ciment et de savoir-faire rendra résistante à l'écrasement et à l'eau.


Réalisation parue dans le dossier "Nouveaux enjeux, nouveaux dessins"


Lisez la suite de cet article dans : N° 224 - Mars 2014

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
48      01
4902 03 04 05 06 07 08
5009 10 11 12 13 14 15
5116 17 18 19 20 21 22
5223 24 25 26 27 28 29
0130 31      

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…