Habiter la planète, atlas mondial de l’architecture traditionnelle et vernaculaire

Rédigé par Jean DETHIER
Publié le 06/12/2017

Article paru dans le d'A n°259

Cet ambitieux et volumineux ouvrage révèle le vertigineux changement d’appréciation assumé en cinq générations à l’égard du patrimoine mondial des architectures vernaculaires. Dès les années 1920, les avant-gardes exprimaient à l’égard des témoignages de ces « cultures populaires traditionnelles » un fréquent mépris, les percevant comme « primitifs et arriérés » ; et donc antinomiques avec leurs ambitions modernistes de « machines à habiter » calibrées pour un « homme universel » aux besoins élémentaires prétendus partout identiques. Il a fallu attendre 1963 pour que – dans sa célèbre exposition « Architecture Without Architects » présentée au musée d’Art moderne de New York (et en 1968 à Paris au musée des Arts décoratifs) – l’architecte autrichien Bernard Rudofsky ose dénoncer l’irresponsable futilité, mégalomanie et dangerosité de ce dogme mondialiste. Il est alors le premier à préconiser la quête alternative et pragmatique de sources d’inspiration humanistes au sein de l’immense répertoire mondial des habitats vernaculaires qu’il valorise.

Amorcée depuis un demi-siècle, cette mutation idéologique et culturelle majeure se poursuit, se diversifie et s’amplifie ; et, désormais, même chez les ingénieurs qui en apprécient les notoires ingéniosités. Les bâtisseurs d’aujourd’hui y cherchent les clefs d’une « intelligence constructive » qu’il est indispensable de redécouvrir, d’actualiser et de rationaliser ; notamment pour faire face aux défis prioritaires de l’écologie et du changement climatique. Cette encyclopédie savamment argumentée et illustrée révèle l’exceptionnelle diversité géoculturelle de ces patrimoines ancestraux. Ce livre (géant) valorise leurs capacités à utiliser – partout et au mieux – les seuls matériaux naturels locaux. Face à la gabegie « insoutenable » des matériaux industrialisés qui se poursuit et s’aggrave – le ciment produit à lui seul 6 % du CO2 mondial –, cet ouvrage constitue une précieuse synthèse mondiale (400 pages) complétée (sur 60 pages) par l’ébauche (trop timide) du « vernaculaire contemporain », parfois nommé « critical regionalism » : ces exemples éloquents de plus en plus nombreux, de toniques architectures récentes qui ont su intelligemment bénéficier des leçons des bâtisseurs anonymes ; notamment en revalorisant les usages de la terre crue, du bois, du bambou et autres ressources naturelles désormais incontournables. Ce monument éditorial est complété par un chapitre (40 pages) dédié aux récents acquis pour une nouvelle « science des matériaux » qui a notamment été stimulée, depuis deux décennies en France, par le CRATerre et AMàCO.


Habiter la planète, atlas mondial de l’architecture traditionnelle et vernaculaire, Sandra Piesik (sous la direction de), éditions Flammarion, octobre 2017, 600 p XXL (30 x 40 cm !), plus d’un millier d’illustrations, le tout avec un (indispensable) « coffret-valise », 120 euros.

Les articles récents dans Livres

Le Corbusier, Tout l'oeuvre construit Publié le 10/12/2018

Le photographe anglais Richard Pare a fait pendant dix ans le tour du monde des œuvres de… [...]

SOS Brutalism - A global survey Publié le 10/12/2018

Des années 1950 au début des années 1980 (dans les pays de l’Est), l’architecture … [...]

Image des microcosmes flottants - Nouvelles figurations architecturales japonaises Publié le 10/12/2018

« Comme tu n’écris rien, montre-moi ce que tu dessines et je te dirai comment tu penses… [...]

In statu quo – Structure of negotiation Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une ville au monde où les questions de partage de l’espace public se posent… [...]

Déconstruction et réemploi Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une idée qui fait consensus dans la construction mais que personne ne parvient à… [...]

La matérialité de l’architecture Publié le 10/12/2018

La matérialité de l’architecture, Antoine Picon, Parenthèses, 24 x 16 cm, 144 p.,… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
48     01 02
4903 04 05 06 07 08 09
5010 11 12 13 14 15 16
5117 18 19 20 21 22 23
5224 25 26 27 28 29 30
0131       

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…