Habiter les vacances

Rédigé par Soline NIVET
Publié le 30/06/2020

Article paru dans le d'A n°282

Du début des années 1960 à la fin de la décennie 1970, le secteur du tourisme a constitué pour certains architectes français une fenêtre de commande opportune ainsi qu’un terrain idéal pour l’expression des doctrines urbaines et formelles et pour les investigations typologiques.

Relogés et équipés du confort moderne, les Français pouvaient enfin penser à profiter de leurs congés payés, et le tourisme était inscrit par l’État à son IVe plan en 1961 comme un enjeu majeur pour l’aménagement du territoire national. Alors que la DATAR consacrait ses premières grandes missions au développement « équilibré » de la montagne et des littoraux aquitain et languedocien, promoteurs privés ou opérateurs du tourisme social initiaient, eux, une série de projets immobiliers qui lèguent aujourd’hui un patrimoine architectural précieux sur la Côte d’Azur.

De Bandol à Saint-Raphaël, le littoral varois fut ainsi à la fois saisi comme un laboratoire et une chambre d’écho des questions qui se posaient alors à l’architecture moderne des Trente Glorieuses. Expression des ensembles ou unités de voisinage, inscription dans le paysage, rapport à l’automobile, investigations programmatiques et typologiques autour des espaces communs, réflexions sur la distribution et la compacité des appartements… Autant de paramètres qui font les « dispositifs balnéaires », que Pascale Bartoli a recensés et étudiés dans le détail, en visitant les opérations dans leurs états et usages actuels et en menant un passionnant travail d’archives pour exhumer dessins et esquisses d’une trentaine de projets, dont certains sont restés de papier.

Jean Dubuisson, Georges Candilis, l’Atelier de Montrouge, François Spoerry… certains noms restent aujourd’hui plus connus que d’autres, dont on redécouvre à l’occasion l’apport. Ainsi, aux lecteurs qui se déconfineraient cet été dans le Var, on ne peut que conseiller un détour ou un séjour au Domaine du Gaou-Bénat à Bormes-les-Mimosas (André Lefèvre-Devaux et Jean Aubert, arch.) ou au VVF de Giens (André Devin, arch.).

On l’aura compris, Habiter les vacances ne constitue pas seulement un excellent guide d’architecture pour qui souhaite sillonner le littoral varois : il contribue aussi à documenter cette période clé de l’histoire de l’architecture française, lors de laquelle à la montagne comme à la mer, on cherchait, déjà, à réapprendre à vivre dehors.

 

Pascale Bartoli, Habiter les vacances, Architectures et urbanisme des Trente Glorieuses sur le littoral du Var, Marseille : éditions Imbernon, mars 2020, 180 x 297, 224 p., 30 euros.

Les articles récents dans Livres

Mener l'enquête : Eyal Weizman, La vérité en ruine, Manifeste pour une architecture forensique Publié le 04/05/2021

Dès son premier ouvrage1, Eyal Weizman s’était attaché à décrire très précisément les… [...]

La sélection des livres de la rédaction Publié le 11/01/2021

» Histoire naturelle de l’architecture» Types courants de l’architecture mineure… [...]

Choix de la librairie Volume Publié le 09/12/2020

Histoire naturelle de l’architecture, Philippe Rahm, 15 x 22,5 cm, 312 p., Éditions du Pavillon… [...]

Choix de la librairie Archipel Publié le 09/12/2020

2G, n° 80, Fala Atelier, Éditions Walther König Books, 30 x 23 cm, 160 p., 39,95 euros.AV… [...]

Choix de la librairie Mollat Publié le 09/12/2020

Los Angeles Standards, Caroline & Cyril Desroche, postface de Frank Gehry, Éditions Poursuite,… [...]

Choix de la librairie Imbernon Publié le 09/12/2020

Do you read me? Bookstores around the world, Marianne Julia Strauss, Gestalten, 21 x 26 cm, 272 p.,… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
17     01 02
1803 04 05 06 07 08 09
1910 11 12 13 14 15 16
2017 18 19 20 21 22 23
2124 25 26 27 28 29 30
2231       

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…