L’Ile de Nantes s’expose in situ

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 17/10/2016

L’ébullition constructive qui anime l’Ile de Nantes depuis plus de 15 ans s’expose à l’Ecole nationale supérieure d’architecture sous la houlette de Jean-Louis Violeau qui présente la période 2010-2016 sous forme de « tableautins urbains »

Jusqu’au 17 décembre 2016, l’Ile de Nantes expose ses « Architectures habitées » dans la Galerie Loire de l’Ecole nationale supérieure d’architecture réalisée par Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. Pour raconter cet ambitieux projet urbain initié au tournant des années 2000, la SAMOA (Société d’aménagement de la Métropole Ouest Atlantique) a confié le commissariat à Jean-Louis Violeau. L’exposition se concentre sur 28 projets au cours de la période 2010-2016 qui a vu succéder Marcel Smets et Anne Mie Depuydt (uapS) à Alexandre Chemetoff. A la façon de Roland Barthes, le commissaire-sociologue présente les opérations sous forme de « tableautins urbains ». « Ces tableautins permettent de lire les architectures par prises tout en cassant les images « frites », telles des pommes de terre jetées dans l’huile bouillante de la communication et comme solidifiées, à jamais pétrifiées » sourit Jean-Louis Violeau, peu avare en métaphores. Cinq thèmes (Au bonheur des cerveaux, créer dans le délaissé…) racontent l’architecture livrée ou en cours tandis que la parole est donnée aux concepteurs par le biais de vidéos. Les étudiants du département scénographie de l’ENSAN se sont attelés la mise en scène. En parallèle, un programme de visites, tables-rondes, rencontres, ateliers et expéditions urbaines sont également proposés au public. L’exposition est aussi l’occasion de faire un point sur la phase 2 de l’Ile de Nantes. Rappelons qu’en fin d’année, une nouvelle équipe de maitrise d’œuvre urbaine sera désignée pour écrire le futur de l’Ile de Nantes, au sud-ouest, soit 90 hectares à métamorphoser pour accueillir un nouveau quartier et un grand parc métropolitain.

« Architectures habitées de l’Ile de Nantes, 2010-2016 », Galerie Loire, Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes, 6 quai François Mitterrand, 44200 Nantes. Ouvert du mardi au samedi de 13h à 19h.

www.iledenantes.rencontres-urbaines.fr

Les articles récents dans Actus brèves

Les fantasmes modernistes de Shanon Bool au CCC Publié le 18/03/2019

Le Centre culturel canadien à Paris présente la première exposition monographique consacrée à … [...]

La TINY [BAU]HAUS, en tournée pédagogique Publié le 18/03/2019

Première étape de l’exposition itinérante pour le centenaire du Bauhaus à Paris, du 19 mars au… [...]

ALA pour le Learning center de l’Université Lyon 2 Publié le 13/03/2019

Le groupement mené par les finlandais ALA, associés à l’architecte Nicolas Favet, les… [...]

Deux tours en une : 51 N4E et l’AUC pour le ZIN de Bruxelles Publié le 13/03/2019

Bruxelles aussi rafraîchit ses monolithes noirs. Les agences bruxelloises 51N4E et Jaspers-Eyers,… [...]

Bruneseau : Un Nouvel R déjà entendu Publié le 12/03/2019

Le Pavillon de l'Arsenal a présenté lundi soir, le groupe Nouvel R, lauréat de l’appel à… [...]

Stefano Boeri au CAUE Rhône métropole Publié le 11/03/2019

Depuis le 29 janvier et jusqu'au 13 avril 2019, l’exposition « Forêts verticales et métropoles… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…