Image des microcosmes flottants - Nouvelles figurations architecturales japonaises

Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 10/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

« Comme tu n’écris rien, montre-moi ce que tu dessines et je te dirai comment tu penses. » Cet aphorisme auquel s’essaie Olivier Meystre dans ce très élégant ouvrage résume parfaitement ce dont il est question ici. Depuis la fin des années 1980, les architectes japonais semblent avoir abandonné toutes velléités d’écrire ou de théoriser sur l’architecture, si ce n’est avec des discours dont la naïveté n’émerveille que le philistin comme on a pu le constater cet été en écoutant Ishigami à la Fondation Cartier. Parallèlement, alors que les moyens de représentation numérique autorisaient une débauche d’obscénité promotionnelle, les architectes nippons développaient en réaction un art subtil du dessin où l’épure et la simplicité tentaient de renouer avec une certaine poésie du rendu. Si ces images ne séduisent pas forcément les clients, elles « renseignent sur la manière dont les architectes conçoivent leur projet, […] donnent des clefs de lecture, explicitent des processus », écrit l’auteur, professeur à l’EPFL qui a travaillé, ce n’est pas un hasard, au Japon à l’Atelier Bow-Wow. Alors que ce type de rendu est aujourd’hui en passe de devenir en Europe un nouveau cliché du rendu de concours, ce livre apporte un éclairage particulièrement opportun.


Image des microcosmes flottants - Nouvelles figurations architecturales japonaises, Olivier Meystre,Park books, 20 x 27 cm, 240 p., 38 euros.

Les articles récents dans Livres

Le Corbusier, Tout l'oeuvre construit Publié le 10/12/2018

Le photographe anglais Richard Pare a fait pendant dix ans le tour du monde des œuvres de… [...]

SOS Brutalism - A global survey Publié le 10/12/2018

Des années 1950 au début des années 1980 (dans les pays de l’Est), l’architecture … [...]

In statu quo – Structure of negotiation Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une ville au monde où les questions de partage de l’espace public se posent… [...]

Déconstruction et réemploi Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une idée qui fait consensus dans la construction mais que personne ne parvient à… [...]

La matérialité de l’architecture Publié le 10/12/2018

La matérialité de l’architecture, Antoine Picon, Parenthèses, 24 x 16 cm, 144 p.,… [...]

Auguste Perret, la cité de l’atome, le Centre d’études nucléaires de Saclay Publié le 10/12/2018

Œuvre considérable du maître du béton armé, le Centre d’études nucléaires de Saclay reste… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…