Introduction : Travailler à l’hôtel, esquisse d’un phénomène durable

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 09/06/2021

Dossier réalisé par Maryse QUINTON
Dossier publié dans le d'A n°290

Si la pandémie a largement accéléré la mutation des modes de travail, celle-ci était déjà néanmoins bien amorcée. Parmi les conséquences de cette crise sanitaire, la transformation des hôtels en lieux de travail qui, pour rentabiliser leurs mètres carrés et combler la baisse considérable des nuitées, ont ouvert un peu plus grand leurs portes, notamment aux télétravailleurs. Leur atout principal ? Les services et la flexibilité qui ne sont autres que les maîtres-mots des modes de travail contemporains. Le phénomène est-il passager  ? Il semble en tout cas que l’on ne travaillera plus exactement comme avant.  

Parmi les évolutions majeures que le monde du travail a connues récemment figure en premier lieu l’explosion des nouvelles technologies, qui a permis l’émergence du nomadisme professionnel. Travailler partout et tout le temps : rien d’inédit dans les domaines d’activité qui le permettent. La limite entre vie professionnelle et vie privée est redevenue floue et l’accélération massive du télétravail, longtemps à la traîne en France, a renforcé l’attractivité des tiers-lieux qui se sont multipliés depuis ces dernières années. 


Parmi les conséquences de cette situation sanitaire sans précédent, une grande majorité des hôtels a fermé ses portes – quant à ceux qui sont restés ouverts, ils ont vu leur fréquentation s’effondrer. En juin 2020, les hôtelleries voyaient leur nombre de nuitées baisser de 73 % par rapport à juin 2019 (INSEE Focus, 31/08/2020). Un an plus tard, le recul reste de 65 % toutes gammes confondues (In Extenso, février 2021) sur les deux premiers mois de l’année par rapport à 2020. (...) 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
26   01 02 03 04
2705 06 07 08 09 10 11
2812 13 14 15 16 17 18
2919 20 21 22 23 24 25
3026 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…