Ishigami pour le pavillon de la Serpentine Gallery 2019

Rédigé par Marie-Anne DUCROCQ
Publié le 15/02/2019

L’architecte japonais Junya Ishigami investira les Kensington Gardens pour la 19e édition de la Serpentine Gallery. Ses lignes oniriques ont séduit le jury qui l’invite à y installer son pavillon du 20 juin au 6 octobre à Londres.

L’architecture de Junya Ishigami entretient toujours un lien étroit avec le paysage. Elle le met en scène au travers de parois vitrées, comme dans la galerie du Park Vijvesburg aux Pays- Bas. Elle le modifie profondément, comme à Toshigi où l’architecte déracine plus de 300 arbres pour les replanter dans un terrain adjacent. Pour le pavillon de la Serpentine Gallery, l’architecte propose un toit d’ardoise sombre, soutenu par des poteaux si fins qu’il semble flotter sur les jardins, découpant le paysage en une étroite bande horizontale.

Nous découvrions avec étonnement, il y a quelques mois, l’architecture singulière et raffinée de l’architecte japonais, lors de l’exposition Freeing architecture qui se tenait à la fondation Cartier à Paris. Ses projets étaient présentés dans une série de  vidéos,  de dessins minutieusement exécutés, et de maquettes de grandes dimensions. L’exposition, forte de son succès, avait été prolongée. Sans doute se laissait-on emporter sans effort dans l’univers étonnant de l’architecte nippon, mais on appréciait également la grande cohérence qui régnait entre le contenu de l’exposition et l’espace qui l’abritait : les parois transparentes et les structures légères imaginées par le japonais entraient en résonance avec les grands pans vitrés de la fondation, conçue par Jean Nouvel, dans un sentiment de mise en abyme assez saisissant.

Formé à l’Université des Beaux-Arts de Tokyo, Junya Ishigami se forme au sein de l’agence SANAA avant de fonder la sienne en 2004. Récompensé par le Lion d’Or lors de la Biennale d’architecture de Venise de 2010, sa réalisation la plus importante est sans doute l’Institut de technologie de Kanagawa. Son écriture architecturale se nourrit de lignes ondulantes, parfois presque enfantines, et d’un lien toujours étroit avec la nature. Le paysage inonde ses espaces dans des édifices aux structures quasi-invisibles, dans d’autres projets, il creuse dans la masse et produit des espaces sculpturaux, comme le restaurant troglodyte qu’il imagine à Yamaguchi. L’architecte multiplie les expérimentations mêlant inventivité technique et poétique.

 

 

Les articles récents dans Actus brèves

Maine-Montparnasse : après la tour, le quartier Publié le 16/07/2019

L’équipe lauréate de l’aménagement du quartier Maine Montparnasse, dont le mandataire est… [...]

Trois immeubles et une tour pour EuroRennes Publié le 09/07/2019

L’équipe composée des agences Julien de Smedt (Copenhague et Bruxelles), Stéphane Maupin… [...]

Bellastock tout en [Melting] Botte de paille ! Publié le 05/07/2019

Comme chaque année depuis 2006, Bellastock organise son festival d’architecture expérimentale… [...]

"Inventons la Métropole du Grand paris" : 23 projets lauréats Publié le 21/06/2019

Mercredi 19 juin, Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, a annoncé les 23… [...]

Double déferlante sur la Serpentine Gallery Publié le 20/06/2019

Une vague d’ardoise, de la main de l’architecte japonais Junya Ishigami, couvre les Kensigton… [...]

Querelles de ménage au Palais de Justice, les déboires du PPP Publié le 14/06/2019

La vie du nouveau Palais de Justice, dessiné par Renzo Piano et livré en avril 2018 dans le… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
2701 02 03 04 05 06 07
2808 09 10 11 12 13 14
2915 16 17 18 19 20 21
3022 23 24 25 26 27 28
3129 30 31     

> Questions pro

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…

Conception-réalisation : le conseil de l’Ordre des architectes des Pays de la Loire veille

En novembre dernier, statuant sur le non-respect des procédures de la commande publique, trois arrêts de la cour administrative d’appel de…