Jean-Jacques Lequeu, l'insaisissable

Rédigé par Jean-Paul ROBERT
Publié le 30/11/2018

Section perpendiculaire de la Caverne un peu travaillée du petit Parc, des jardins délectables d’Isis

Article paru dans d'A n°268

Regain de flamme pour l’obscur et extravagant Jean-Jacques Lequeu (1757-1826), à l’occasion d’une exposition au Petit Palais de Paris sur un « bâtisseur de fantasmes » et de la réédition révisée du livre que consacra, au mitan des années 1980, l’historien Philippe Duboÿ à cette « énigme ».

Du personnage, on sait peu de choses. Il naquit à Rouen d’un père artisan menuisier. Il étudia le dessin à l’école particulière gratuite du peintre Jean-Baptiste Descamps (1714-1791), intégrée à l’Académie des sciences, belles lettres et arts de Rouen, qui le prima. Une bourse lui permit d’aller à Paris. Ayant fait ses premières armes à Rouen chez l’architecte Jean-Baptiste Le Brument (1736-1804), il trouva une place au bureau de l’église Sainte-Geneviève (devenue le Panthéon) de Jacques-Germain Soufflot (1713-1780), repris à la mort de ce dernier par son neveu François, pour lequel plancha Lequeu sur l’hôtel de Montholon à Paris. Après la Révolution, le voici au bureau de cadastre en 1793 à travailler sur le plan de Paris. Il mena dès lors une carrière de dessinateur fonctionnaire qui le conduisit au bureau des bâtiments civils du ministère de l’Intérieur, avant de mourir dans un deux-pièces au 33 de la rue Saint-Sauveur(...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Exposition : Le double pouvoir de l’architecte et l’habitant Publié le 05/09/2022

Dirigé depuis avril 2021 par Fabrizio Gallanti, le centre d’architecture arc en rêve laisse pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (7/9) « Re » comme leitmotiv Publié le 05/09/2022

À la charnière des années 1970 et 1980, alors que fonctionnalisme et style international sont … [...]

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

Une anamorphose éloquente Publié le 27/06/2022

De quelle situation la vingtaine de réalisations jugées les plus remarquables des vingt derniè… [...]

Étoiles et lucioles Publié le 26/06/2022

En miroir des édifices et architectes qu’il distingue, ce palmarès des « Vingt architectures … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
39     01 02
4003 04 05 06 07 08 09
4110 11 12 13 14 15 16
4217 18 19 20 21 22 23
4324 25 26 27 28 29 30
4431       

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…