Jean Tschumi : un architecte suisse à Paris

Rédigé par Léo FIGUET
Publié le 19/05/2021

En France, l’œuvre et le nom de l’architecte suisse Jean Tschumi avaient tous les deux étaient un peu oubliés. Ils connaissent un regain d’intérêt, portés notamment par l’action de son fils, l’architecte Bernard Tschumi. Point d’orgue de cette renaissance, une exposition de douze de ses projets lui est consacrée cette année. Elle est désormais accessible, après plusieurs mois de fermeture, dans la galerie moderne de la Cité de l’Architecture jusqu’au 19 septembre 2021.

En 2012, une mobilisation, menée par Bernard Tschumi, accompagné de défenseurs de l’œuvre de l’architecte (parmi eux, Jean Nouvel, Christian de Portzamparc et Claude Parent) fait réapparaître le nom longtemps oublié de Jean Tschumi dans la presse architecturale française. Le bâtiment qu’il réalise en 1953 pour les laboratoires Sandoz est alors menacé de destruction pour être remplacé par une salle de sport de 10000 places sur les bords de la Loire. La salle de sport n’est finalement pas construite et le bâtimen et est racheté par la municipalité. La mobilisation permet au bâtiment d’être protégé d’une future destruction par le label Patrimoine du XXème siècle en 2015.

 

La patrimonialisation de l’œuvre de l’architecte ne s’arrête pas là. En 2019, Bernard Tschumi fait don à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine de plus de 300 dessins de son père. Il s’agit principalement des archives de l’atelier qu’il occupe à Paris. Il fait alors son entrée dans les collections du musée. C’est cette collection qui sert de point de départ à l’exposition, imaginée par Stéphanie Quantin-Biancalani et Jean-Baptiste Minnaert. De ses débuts à Paris avec Henri Vermeil aux grands projets pour l’OMS et Nestlé, en passant par sa collaboration de longue date avec l’entreprise pharmaceutique Sandoz, l’exposition retrace trois grandes périodes qui ont constitué la carrière de Tschumi. Une sélection partielle de ses projets permet la mise en évidence d’une figure de la corporate architecture suisse.

 

La scénographie de Jean-Benoît Vétillard, dénuée de cartels permet une lecture horizontale des projets de l’architecte. Elle invite à l’analogie entre les différents projets, les différentes échelles et les différentes périodes de la vie de l’architecte. Elle met en évidence l’art total, revendiqué par Tschumi, la multiplicité des domaines qu’il explore (l’art, l’architecture, la décoration, l’urbanisme, le paysage, l’enseignement). Loin d’être une rétrospective fidèle de la vie de l’architecte suisse, l’exposition propose plutôt des fragments de projets et de dessins qui permettent de redécouvrir son œuvre.

 

Exposition Jean Tschumi Architecte

Du 19 mai au 19 septembre 2021

>>Plus d’infos 

Les articles récents dans Actus brèves

Christine Leconte élue Présidente de l'Ordre des Architectes Publié le 11/06/2021

Unanimement élue Présidente du Conseil national de l'Ordre des architectes, Christine Leconte… [...]

Explorations créatives des lauréats Agora du Design Publié le 09/06/2021

Du 10 juin au 18 juillet, Le Pavillon de l’Arsenal accueille les lauréats des bourses décernées… [...]

Notre-Dame au-delà de ses murs Publié le 04/06/2021

Il y a déjà trois ans, un incendie ravageur touchait la cathédrale Notre-Dame. Au-delà du… [...]

Esthétique urbaine parisienne : l’éternelle controverse Publié le 03/06/2021

« Chaque projet devra s’appuyer sur le Manifeste pour une nouvelle esthétique parisienne… [...]

Boutique : Piquant Publié le 02/06/2021

Comment aurait réagi Walter Benjamin si, tiré de ses passages couverts, il avait emprunté… [...]

Domestiquer l’exposition Publié le 01/06/2021

À Cognac, une fondation d’art contemporain d’un nouveau genre réinvente l’exposition de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…