Jeune & Jolie: quels architectes pour demain ?

Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 07/05/2014

Article paru dans le d'A n°226

Les jurys sont souvent l'occasion de débats passionnants dont les propos restent confinés au huis clos des délibérations. Le jury de la session 2014 des Albums des jeunes architectes et paysagistes était présidé par la paysagiste Jacqueline Osty et Marc Barani. L'architecte – dernier Grand Prix national d'architecture – y a défendu sa volonté d'imposer des critères de choix qui diffèrent des sessions précédentes: doit-on pousser les prétendants s'inscrivant dans la lignée des meilleurs professionnels exerçant aujourd'hui ou prendre le risque d'aider ceux qui défrichent d'autres territoires ?


Emmanuel Caille: Depuis sa reprise en 2002, la sélection des Albums a été une formidable rampe de lancement pour les équipes lauréates. Mais s'interroge-t-on sur ce qui est véritablement primé? Le discours officiel, bienveillant et optimiste, célèbre le « talent, le dynamisme et l'invention » dont la jeunesse porte forcément les valeurs. Ces critères restent finalement assez vagues et sujets à interprétation. Le jury de cette année a-t-il débattu de ces questions?


Marc Barani: Oui. Devait-on primer des équipes au talent professionnel prometteur, ayant déjà acquis un savoir-faire les désignant comme susceptibles de satisfaire un maître d'ouvrage ou plutôt des équipes aux démarches plus expérimentales ou poétiques, s'interrogeant sur des formes différentes d'exercice professionnel ou œuvrant dans des territoires marginaux de la commande architecturale? Je dois dire que c'est dans ce sens que la sélection a été faite


La liste des lauréats AJAP 2014


Lisez la suite de cet article dans : N° 226 - Mai 2014

Les articles récents dans Points de vue / Expos

La politique de l’architecture après la Covid-19 Publié le 12/10/2020

Nombreux sont ceux qui naturellement ont imaginé que l’architecture devait proposer ses… [...]

Si l’échec est un but, la transition écologique du BTP pourrait être un chef-d’œuvre Publié le 12/10/2020

Des conflits d’intérêts, Une « task force », Un rapport secret, Une… [...]

« Frémissements » : Susanna Fritscher au Centre Pompidou-Metz Publié le 25/08/2020

L’installation de Susanna Fritscher investit de ses fils blancs l’intérieur de l’un des … [...]

L’habitat collectif en zugzwang Publié le 25/08/2020

Le zugzwang est une situation du jeu d’échecs dans laquelle le joueur est contraint de jouer… [...]

Miroir grossissant Publié le 30/06/2020

Le confinement fut propice aux imaginaires du monde d’après. Avec le déconfinement, c’est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
40   01 02 03 04
4105 06 07 08 09 10 11
4212 13 14 15 16 17 18
4319 20 21 22 23 24 25
4426 27 28 29 30 31  

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…