Journées nationales de l’architecture : aux Récollets (Paris), l’imaginaire au service de l’architecture.

Rédigé par Agathe VIGUIER
Publié le 05/10/2018

Dans le cadre des Journées nationales de l’architecture, l’Ordre des architectes d’Île-de-France et la Maison de l’architecture proposent les 19, 20 et 21 octobre une programmation variée entre récits imagés, tables-rondes, balades urbaines et ateliers pour enfants. L’imaginaire sera cette année à l’honneur et interrogera le public sur les représentations de l’architecture.


À l’occasion des Journées nationales de l’architecture, l’Ordre des architectes en Île-de-France et la Maison de l’architecture coordonnent une manifestation qui prône la découverte de toutes les facettes de la profession. Cette année, les architectes ouvrent les portes à l’imaginaire, invitant adultes et enfants à porter un regard nouveau sur la ville. Différents ateliers, conférences et visites destinés à tous les publics seront mis en place du vendredi 19 octobre au dimanche 21.


Les plus jeunes pourront exprimer leur vision de l’architecture grâce à des ateliers encadrés par des professionnels. Enfant et adolescents sont invités à y participer en s’inspirant de références utopiques et imaginaires. La librairie « Tête à Toto » sera aussi présente et tiendra une boutique éphémère du vendredi au samedi soir.


Plusieurs conférences et tables rondes inviteront les participants à réfléchir sur les représentations de la ville et de son urbanité à travers le prisme de la bande dessinée, de la culture pop ou encore des réseaux sociaux. Des balades urbaines seront programmées tout au long du samedi après-midi. Entre projets et agences d’architecture, les visiteurs pourront accéder à des lieux qui ne sont habituellement pas ouverts ou public.


À lire: Uchronies parisiennes, par Emmanuel Caille 


d'a N°232 - Décembre 2014  


 

148 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris

Inscriptions : communication2@architectes-idf.org

 

www.architectes-idf.org

 


Les articles récents dans Actus brèves

10+1 : d’a révèle son Prix d’architectures Publié le 18/02/2019

Pour la première fois, la revue d’a décerne son Prix d’architectures. Ce palmarès porté par… [...]

Ishigami pour le pavillon de la Serpentine Gallery 2019 Publié le 15/02/2019

L’architecte japonais Junya Ishigami investira les Kensington Gardens pour la 19e édition de la… [...]

Bernard Desmoulin-MVRDV, Rudy Riciotti, Franck Gehry : nouveautés atlantiques, méditerranéennes et d’outre-manche Publié le 13/02/2019

Un parking de centre commercial, une bâtisse du XIXe siècle à Rennes, des coteaux corses : ce… [...]

L’université sur les ondes : l’architecture moderne en vingt-quatre leçons Publié le 11/02/2019

Vingt minutes suffisent pour découvrir la Robie house, les Siedlungen de Berlin, ou les… [...]

La salle modulable de l’Opéra Bastille : une vocation retrouvée Publié le 07/02/2019

L’agence danoise Henning Larsen architects réalisera le projet d’aménagement de la salle … [...]

Le grand débat… architectural ? Publié le 05/02/2019

Les architectes sont invités à prendre la plume pour exprimer leurs suggestions dans le cadre du … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
05    01 02 03
0604 05 06 07 08 09 10
0711 12 13 14 15 16 17
0818 19 20 21 22 23 24
0925 26 27 28    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…