« La Grande Ouche » menacée de démolition

Rédigé par Marguerite PIERRE
Publié le 15/12/2017

La Grande Ouche

Les logements « la Grande Ouche », à Saint-Benoît-du-Sault, construits en 1986 par l’architecte Paul Chemetov font l’objet d’un permis de démolir approuvé par l’ABF (l’Architecte des Bâtiments de France).

En 1988, la commune de Saint-Benoît-du-Sault a été admise dans l’Association des Plus Beaux Villages de France grâce à son patrimoine ancien auquel sont venus se greffer des constructions contemporaines.

Le village doit en grande partie ce statut à Jean Chatelut (maire de 1977 à 2001) qui y a invité de grands artistes (photographes, architectes, paysagistes) à y travailler et exposer.

 

Ainsi, en 1991 et 1993, le village a accueilli les expositions des photographes Willy Ronis (qui y consacrera un livre par la suite) et René-Jacques.

 

Paul Chemetov, en plus de l’ensemble HLM de « La Grande Ouche », y a conçu la gendarmerie, le collège, le centre de secours et le gymnase. Jacques Ripault y concevra plus tard la salle de spectacle et le paysagiste Gilles Clément y aménagera en 1994 un espace de plantations en mouvement pour relier les quartiers anciens et modernes du village.

 

Mais fin novembre, la société d’HLM a déposé une demande de permis de démolir des logements de « La Grande Ouche » au motif que le bâtiment sera bientôt « vidé de ses occupants et qu’alors, le coût des travaux d’entretien et de mise aux normes actuelles serait trop élevé ». Le coût de la démolition est estimé par la société à 300 000 euros.

 

Un comité local de soutien s’est alors constitué avec l’appui de plus de 80 architectes. Sa volonté est de démontrer qu’il est possible de faire l’économie de ces 300 000 euros et de permettre par la même occasion à de nouveaux utilisateurs (créateurs d’entreprises artisanales ou de services, associations d’activités sociales ou culturelles etc.) d’acquérir ou de louer ces logements à un prix symbolique.

 

Contact :

Grande-ouche.saint-benoit@orange.fr

https://www.grandeouche-saintbenoit.com/

Les articles récents dans Actus brèves

Chaix et Morel au rebond sur le palais des sports de Limoges Publié le 05/12/2022

Haut lieu du basketball français et lieu emblématique de la ville de Limoges, le palais des sports… [...]

Le chef d’œuvre de Louis I. Kahn de nouveau promis à la démolition Publié le 21/11/2022

La suite d’un feuilleton : deux ans après avoir fait marche arrière sur une potentielle démolit… [...]

Grand Prix d'architectures 2022 Publié le 20/10/2022

C'est aux Magasins Généraux à Pantin, au siège de BETC qu'ont été dévoilés hier 15 septembr… [...]

Les cent bâtiments construits entre 2000 et 2020 sélectionnés par les internautes Publié le 11/07/2022

Célébrant les 20 ans de sa refondation et son 300ème numéro, le magazine d’architectures … [...]

33 finalistes pour le grand Prix d’Architectures 10+1 2022 Publié le 29/06/2022

Pour sa quatrième édition, le Prix d’architectures 10+1 récompensera onze réalisations con… [...]

J-3 : Vente d'œuvres photographiques au profit des populations ukrainiennes Publié le 28/06/2022

En soutien aux populations victimes du conflit russo-ukrainien, l’association Photographes et Arch… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
48   01 02 03 04
4905 06 07 08 09 10 11
5012 13 14 15 16 17 18
5119 20 21 22 23 24 25
5226 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…