La main comme mesure de toute chose

Rédigé par Patrick CÉLESTE
Publié le 27/02/2014

Dossier réalisé par Patrick CÉLESTE
Dossier publié dans le d'A n°224 Redécouvrir

Pour les voyageurs, il semble bien que le retour par le dessin à l'architecture, à la ville et aux paysages, exprime une volonté de se libérer d'un statut purement touristique pour mieux s'oublier et comprendre, voire laisser pousser en soi le sentiment d'immersion, d'être avec, de partager. En ce sens, le dessinateur se veut ethnologue, un peu tiers-mondiste. Mais il peut aussi bien vouloir faire un voyage de proximité et aller à la redécouverte de son cadre familier. C'est souvent après avoir croqué des situations pour leur caractère ordinaire ou pittoresque mettant en scène des personnes, des animaux, qu'ils en viennent à dessiner un groupe de bâtiments et à porter un regard plus large sur le panorama des villes. Ainsi se tissent les liens qui unissent les personnes et les lieux, les lieux à leur architecture, à leur cadre.

Réalisation parue dans le dossier "Nouveaux enjeux, nouveaux dessins"


Lisez la suite de cet article dans : N° 224 - Mars 2014

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
27  01 02 03 04 05
2806 07 08 09 10 11 12
2913 14 15 16 17 18 19
3020 21 22 23 24 25 26
3127 28 29 30 31   

> Questions pro

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…