La politique de l’architecture après la Covid-19

Rédigé par Alain GUIHEUX
Publié le 12/10/2020

Article paru dans le d'A n°284

Nombreux sont ceux qui naturellement ont imaginé que l’architecture devait proposer ses solutions « spatiales » à la Covid. Les réponses n’ont pas été liées à la Covid mais ont été dictées par la place prise par le développement durable et animées par un urbanisme de l’émotion qui marque l’époque présente. Si l’architecte peut avoir aujourd’hui encore une fonction politique, c’est en mettant en crise le discours des politiques, au travers de propositions programmatiques qui prennent en charge les conditions réelles. C’est le sens du grand espace commun.

Chaque situation critique – notamment celle que nous venons de connaître – est investie par les médias, la pensée contemporaine, politiques et écrivains, sociologues et urbanistes. Le futur se déclenche chez tous, y compris chez les architectes qui à chaque événement s’inventent un nouvel enjeu comme légitimité retrouvée. À chaque événement, l’architecture s’invente un nouvel enjeu – la santé au XIXe siècle, l’importance prise par l’hygiénisme dans la première architecture moderne, ou le logement du grand nombre au XXe siècle – comme légitimité retrouvée. (...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Notre-Dame, le parvis des petits besoins Publié le 06/07/2021

Au lendemain du sinistre du 15 avril 2019, on se rappelle que l’annonce d’un concours… [...]

Rendre la cathédrale à la cité Publié le 05/07/2021

par Benjamin Mouton, Architecte en chef, Inspecteur général des Monuments historiques (h), chargé… [...]

Venise 2020 +1 Publié le 05/07/2021

[...]

Fieldoffice ou le sursaut écologique de l’urbanité taïwanaise Publié le 04/05/2021

Fieldoffice fait partie de ces agences qui ne font pas de compromis. Ses architectes ne… [...]

Henri Gaudin : l'inactuel (1933-2021) Publié le 31/03/2021

Rares sont les artistes et les penseurs, y compris les plus grands et les parfois plus célébrés… [...]

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en produit de consommation Publié le 03/03/2021

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
30      01
3102 03 04 05 06 07 08
3209 10 11 12 13 14 15
3316 17 18 19 20 21 22
3423 24 25 26 27 28 29
3530 31      

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…