La politique de l’architecture après la Covid-19

Rédigé par Alain GUIHEUX
Publié le 12/10/2020

CCSP, Centre culturel de Sao Paulo

Article paru dans le d'A n°284

Nombreux sont ceux qui naturellement ont imaginé que l’architecture devait proposer ses solutions « spatiales » à la Covid. Les réponses n’ont pas été liées à la Covid mais ont été dictées par la place prise par le développement durable et animées par un urbanisme de l’émotion qui marque l’époque présente. Si l’architecte peut avoir aujourd’hui encore une fonction politique, c’est en mettant en crise le discours des politiques, au travers de propositions programmatiques qui prennent en charge les conditions réelles. C’est le sens du grand espace commun.

Chaque situation critique – notamment celle que nous venons de connaître – est investie par les médias, la pensée contemporaine, politiques et écrivains, sociologues et urbanistes. Le futur se déclenche chez tous, y compris chez les architectes qui à chaque événement s’inventent un nouvel enjeu comme légitimité retrouvée. À chaque événement, l’architecture s’invente un nouvel enjeu – la santé au XIXe siècle, l’importance prise par l’hygiénisme dans la première architecture moderne, ou le logement du grand nombre au XXe siècle – comme légitimité retrouvée. (...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Trois expositions autour de la synthèse des arts Publié le 18/11/2021

Alors que la collection d’architecture du Centre Pompidou fêtera ses… [...]

L'incontournable harmonie des lots techniques Publié le 17/11/2021

Ce panorama actuel des BET en France est l'occasion d'évoquer l'importance des lots techniques avec… [...]

Une discrète permanence. La collection d'architecture du Centre Pompidou Publié le 16/11/2021

Créée en 1992, la collection d’architecture du Centre Pompidou constitue le… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (2/9) Spolium, Spolia Publié le 16/11/2021

« C’est un work in progress, Rome, un bric-à-brac somptueux… [...]

L’architecture, ou l’art de transformer le réel (1/9) : Tisser des liens Publié le 18/10/2021

« Rien n’est permanent, sauf le changement »Héraclite, VIe siècle av. J.-C… [...]

« Le changement est-il vraiment plus intéressant que la permanence ? » Entretien avec Jacques Lucan Publié le 18/10/2021

À l’occasion de la publication de son dernier ouvrage, échange sur la question de l’« habiter… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
48  01 02 03 04 05
4906 07 08 09 10 11 12
5013 14 15 16 17 18 19
5120 21 22 23 24 25 26
5227 28 29 30 31   

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…