A la recherche de l'aménité ; mais pour qui ?

Architecte : Cusy Maraval
Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 18/10/2022

Pour faire advenir la sociabilité au sein d’un nouveau quartier d’habitat du centre-ville, Gilles Cusy et Michel Maraval ont soigné tous ces détails ordinaires, attachés à la sphère domestique, qui concourent à rendre l’espace public plus aimable : la hauteur d’un muret séparatif, la profondeur d’un seuil, une vue filtrée sur un jardin privatif… Leur mise au point accompagne un travail fouillé sur l’épannelage des logements et leur matérialité pour insérer avec justesse l’opération immobilière au sein du tissu faubourien et en prolonger les qualités.

 

Une fois n’est pas coutume dans cette rubrique consacrée à l’actualité des réalisations architecturales, l’opération de 280 logements située passage Clemenceau à Montpellier s’est achevée voilà trois ans. Plus encore que pour tout autre programme, ce recul offre l’intérêt d’observer la manière dont les résidents ont investi cette forme d’habitat, à contre-courant des programmes immobiliers stéréotypés qui poussent dans la ville occitane quand ils ne versent pas dans l’architecture spectaculaire, l’Arbre blanc de Sou Fujimoto en constituant la version la plus iconique à ce jour. (...)



Maîtres d'ouvrages : Kaufman & Broad (lots A et C) ; Pitch Promotion (lot B) ; M&A Promotion (lot D)
Maîtres d'oeuvres : Cusy Maraval Architectes (lots A et D) ; perris.perris architectes (lot C) ; Christophe Gulizzi architecte (lot B) ; Architecture Environnement P.M. (habitat participatif) ; Verdier (BET structure) ; BG Conseil (BET fluides et thermique) ; Bérim (BET VRD)

Entreprises : 

Surface SHON : 12 800 m2 (emprise du terrain) ; 19 500 m2 SDP (comprenant l’habitat participatif)
Cout : 26,3 millions d’euros HT (valeur 2018)
Date de livraison : études, 2012 ; livraison, 2018 ]

La venelle principale ouverte au public et innervant l’îlot d’habitations.<br/> Crédit photo : LUCAT Marie-Caroline A mi-parcours, elle s’évase en une placette qui incite elle aussi aux relations de voisinage<br/> Crédit photo : LUCAT Marie-Caroline L’une des maquettes d’étude ayant permis d’affiner le travail sur la forme urbaine.<br/> Crédit photo : LUCAT Marie-Caroline

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Bunker muséologie Publié le 21/10/2022

Maîtres d'ouvrages : Bayeux Intercom (maîtrise d’ouvrage déléguée pour Bayeux Intercom, … [...]

Unpacking my library Publié le 20/10/2022

Maîtres d'ouvrages : ministère de la Culture et de la Communication, ministère de l’Éduc… [...]

Minimal et ambigu : Centre logistique de Fondeyre, Toulouse Publié le 06/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Lumin’Toulouse / Toulouse Logistique UrbaineMaîtres d'oeuvres : E… [...]

Salle associative citoyenne, Tréméven, Côtes-d’Armor Publié le 05/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Commune de Tréméven Maîtres d'oeuvres : BRA. – Cotraitants : … [...]

Résurrection : Réhabilitation de l’ancienne cité administrative du boulevard Morland, Paris 4e Publié le 04/09/2022

Maîtres d'ouvrages : SPNA (Société Parisienne du Nouvel Arsenal), représentée par Emer… [...]

(Dossier : 2/9) Plateforme logistique de Caudalie, Loiret Publié le 03/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Caudalie Maîtres d'oeuvres : Collet Muller architectes; cotrai… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…