La Ville mot à mot

Rédigé par Guillemette MOREL-JOURNEL
Publié le 09/12/2021

La Ville mot à mot

Article paru dans d'A n°295

Les actes de colloques sont souvent fastidieux, mais ce n’est pas le cas de ceux-ci ; les dix contributions de ce recueil, complétées d’une introduction de la directrice de l’ouvrage et d’une préface de Philippe Boudon, nous font en effet opportunément réfléchir à « ce que parler veut dire ». La question est particulièrement pertinente lorsqu’il est question des villes, terres de choix pour le marketing territorial, politique ou immobilier – songeons aux « vicissitudes aménagistes du storytelling » évoquées par Éric Chauvier et Laurent Devisme. Les auteurs de ce volume – ils sont architectes, urbanistes et/ou sociologues, historiens, géographe, anthropologue – mettent les outils de leurs disciplines respectives au service d’un regard croisé sur un même objet complexe, la relation parfois problématique entre les mots et les choses de la ville.

La Ville mot à mot, Isabelle Chesneau (dir.), Éditions Parenthèses, 15 x 23 cm, 213 p., 18 euros.


Les articles récents dans Livres

« C’était la première fois que je lisais un écrivain qui parlait aussi bien d’architecture » Publié le 06/02/2023

Entretien avec Louis PaillardLe 2 novembre 2022, l’architecte Louis Paillard publiait son adaptati… [...]

Anna Heringer: Essential Beauty Publié le 02/12/2022

[...]

Le choix de la librairie Mollat Publié le 02/12/2022

Implantée sur 2 700 m2 au cœur de Bordeaux, la librairie Mollat consacre depuis de nombreuses ann… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…