L'agence Moreau Kusunoki lauréate du musée de Sydney

Rédigé par Coralie DELHORME
Publié le 17/12/2019

.

Après avoir remporté en 2015 le concours pour le Guggenheim à Helsinki (projet finalement abandonné), la jeune agence parisienne Moreau Kusunoki vient d’être désigné lauréate de la Powerhouse Parramatta International Design Competition. Un concours pour construire le nouveau Parramatta Museum, l’ancien musée des Arts appliqués et de technologie de Sydney qui est l’une des plus anciennes et importantes institutions culturelles d'Australie. Situé actuellement en centre-ville, le musée s’implantera à Parramatta, un quartier excentré à l’est de la ville.

Le concours qui a été lancé en début d’année a rassemblé près de 70 participants venant de plus de cent trente pays. L'équipe franco-japonaise s’est pour l’occasion associée au cabinet australien Genton - agence qui a notamment remporté le concours pour la réalisation de la Frankston Station en 2017.

Nicolas Moreau et Hiroko Kusunoki ont tous deux commencé leurs carrières professionnelles au japon. Réalisant leurs premières armes au sein des cabinets de Sanaa et Shigeru Ban. C’est en 2008 qu’ils quittent l’archipel nippon pour s’installer en France. Ils emportent avec eux cette attention particulière pour le détail. C’est en travaillant le dessin et la maquette que leurs projets s’approchent de leur forme finale. Pour ce duo c’est « l’intuition, le ressenti, plus que la raison, qui donne la justesse d’une solution ». Un parti pris qui a su convaincre le jury australien.

Le design élégant et la forte identité de la proposition de l’équipe tri-nationale a été salué par le jury. Le projet de musée de Moreau Kusunoki et Genton travaille à la reconnexion du fleuve et de la ville en créant un espace ouvert où la nature dialogue avec les usagers. Les architectes ont dessiné un exosquelette, treillis métallique délicat qui permettra au public de voir les expositions et la collection de l'extérieur tout en offrant aux visiteurs du musée des vues spectaculaires sur l’extérieur. Un « sentiment de joie » né de la transparence et de la légèreté qui se dégage du projet imaginé par Moreau Kusunoki . Ces notions ont été largement appréciés du jury car elles permettent de présenter le musée comme une plateforme culturelle innovatrice.

Les articles récents dans Actus brèves

Prix d’architectures : les lauréats 2021 Publié le 16/09/2021

Les Prix d’architectures 10+1 ont été remis hier soir, jeudi 16 septembre, au Centre Pompidou.… [...]

Glenn Murcutt lauréat du Praemium Imperiale Publié le 14/09/2021

Initialement prévue en 2020, cette édition du « Nobel des Arts », créé en 1988 par… [...]

En Wallonie, construire le futur du logement social Publié le 07/09/2021

En septembre, l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie-Bruxelles s’interroge sur… [...]

« Le noir en façade » : une conférence animée par D’A au Carreau du Temple Publié le 06/09/2021

Pour sa 7e édition, Materials & Light se tiendra les 13 et 14 septembre au Carreau du Temple à… [...]

Le Havre re-reconstruit au MuMa Publié le 03/09/2021

À l’invitation du MuMa - Musée d'art moderne André Malraux, le photographe et modéliste… [...]

Palacio Capanema : un chef-d’œuvre vendu à l’encan Publié le 01/09/2021

L’un des bâtiments les plus emblématiques de l’architecture du 20ème siècle est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…