L'architecture se réinvente en dehors des grandes métropoles - Les territoires ruraux à l’avant-garde des transitions

Rédigé par Jean-Baptiste MARIE
Publié le 06/02/2023

Vue de Marseillan-plage, pieds de vigne, mars 2022

Dossier réalisé par Jean-Baptiste MARIE
Dossier publié dans le d'A n°304

Que peut-on apprendre de Xertigny, de Marseillan, de Vire, du Porge, de Roscoff ou encore d’Ambert ? Sans aucun doute ressort la nécessité pour les acteurs de construire un récit collectif sur leur territoire. Jean-Marc Offner, urbaniste, a appelé de ses vœux ce « changement de lunettes » dans son ouvrage Anachronismes urbains1 : à la fois réenchantement de territoires parfois déconsidérés et renouvellement de la pensée territoriale, le projet postule, entre autres, que loin des grandes métropoles, souvent perçues comme les territoires de l’innovation par excellence, dans les territoires ruraux et les petites villes se trouvent aussi les solutions aux apories de l’aménagement contemporain. Mieux, certains territoires ruraux joueraient un rôle important dans les équilibres nationaux. De plus, les récentes crises sanitaire, énergétique et d’approvisionnement des matériaux mettent en évidence que les ruralités ont inventé des modèles de sobriété, notamment en termes de ressources. En substance, les ruralités sont porteuses d’inventivité, d’une capacité d’innovation et à bien des égards doivent faire l’objet d’une inversion des regards car elles sont à l’avant-garde des transitions.


1 Voir « Roscoff, petite ville à la pointe de la science », série documentaire POPSU Territoires, réalisée en collaboration avec l’Agence CAPA, disponible sur YouTube.

Pour un nouveau récit territorial

Olivier Bouba-Olga, dans Pour un nouveau récit territorial 2, rappelle que le « récit métropolitain », dominant depuis plus d’une décennie, s’est construit sur quatre piliers – « Compétitivité, Attractivité, Métropolisation, Excellence » (la « CAME ») – qui construisent, ensemble, une « mythologie » : celles des métropoles, cœur de l’innovation française, figures de proue du développement territorial national et redistributrices de richesses – par ruissellement. De fait, ces quatre grands objectifs ont accompagné la pensée et la mise en œuvre des politiques publiques depuis le début des années 2000, pour les espaces métropolitains, certes, mais aussi pour les territoires ruraux, avec pour conséquence la plus directe, la plus visible et, peut-être, la plus emblématique, celle qui a conduit à la rétractation des services publics dans les territoires 3 et qui favorise la vacance des logements. (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
2701 02 03 04 05 06 07
2808 09 10 11 12 13 14
2915 16 17 18 19 20 21
3022 23 24 25 26 27 28
3129 30 31     

> Questions pro

Quel avenir pour les concours d’architecture publique ? 1/5

Structure des procédures, profil des équipes à monter, références à afficher, éléments de rendus…, les concours publics connaissent depuis…

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …