Le chantier comme projet

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 08/12/2022

Chantier du Quai M

Dossier réalisé par Maryse QUINTON
Dossier publié dans le d'A n°303

Quelle est la légitimité accordée aujourd’hui aux architectes ? Celle de leur rôle sur le chantier est désormais de plus en plus remise en cause. En les excluant de ce moment capital du projet, on acte la dissociation entre conception et réalisation, touchant ainsi à l’essence même du métier : l’art de construire. Pour éviter que son intégrité et sa qualité ne soient sacrifiées pour des raisons financières à court terme, un bâtiment n’a-t-il pas tout à gagner de la richesse du dialogue qu’instaure la présence bienveillante de son architecte durant la construction ? Nous avons réuni dans ce dossier différentes expériences qui racontent, chacune à leur manière, comment l’architecture ne saurait être envisagée autrement que comme un processus au long cours, dont le chantier resterait le moment privilégié de son accomplissement.

(1/7) : De l'évidence impérieuse d'en être

(2/7) : Mathieu Berteloot, HBAAT : "Le chantier, c'est avant tout de la négociation"
(3/7) : François Brugel et Marc Dujon : faire du chantier durant le concours
(4/7) : Lacol Arquitectura Cooperativa : le chantier continu comme processus d'appropriation
(5/7) : Compagnie architecture : documenter le chantier en temps réel
(6/7) : "Transmettre la sensibilité de la construction en terre sur le chantier afin de protéger notre métier", entretien avec Martin Rauch
(7/7) : Jean Bocabeille (BFV architectes) et des étudiants de l'ESA : faire du chantier une expérience pédagogique

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…