Le Ray, Nice. Edouard François.

Architecte : Edouard François
Rédigé par les architectes
Publié le 07/12/2021

Nice Le Ray, un site exceptionnel

Le projet se situe en ville, sur les hauteurs de Nice, au milieu d'un large vallon qui descend vers la mer. Le vallon est fendu d'un boulevard urbain de bonne facture, pour d'un côté être urbanisé et de l'autre habité de grandes villas chics et historiques. La nature est, de ce côté, omniprésente. Un tramway relie le quartier du Ray au centre ville en dix minutes. Tout autour, à l'horizon, les montagnes et les collines luxuriantes entourent le vallon. Le regard finit en bas sur le vieux Nice et la Méditerranée. Nous sommes au milieu d'un paysage parfaitement méditerranéen, luxuriant, avec des arbres par endroit de plus de 50 mètres. Des rivières souterraines abreuvent cette nature baignée de soleil.

Le programme

Le programme porte sur 24 500 m². Il se décompose en 250 logements accession, 100 logements sociaux, un grand magasin Carrefour de 6 000 m², un dojo de 1 500 m² ; le tout au-dessus d'un parc de stationnement de quelques 650 places. Relativement à l'emprise qui nous est réservée pour construire, la densité y est de bonne facture.

Un plan masse à la « newyorkaise »

Depuis l'intérieur du nouvel îlot, des vues larges sont ménagées sur le paysage niçois. On a un peu repris ce qui fait la qualité de Manhattan à New York : offrir l'horizon au bout de chaque bloc. Malgré la densité apparente visible en coupe du projet, les habitants s'installent au coeur de notre opération pour discuter ou y lire de manière parfaitement apaisée. Ils sont dans un jardin, avec des vues rares et lointaines sur les collines Niçoises.

Un paysage unique pour le parc et le nouveau quartier

Le paysage lointain accompagné de celui du parc, rentre dans notre îlot. Le paysage intimiste de notre îlot va à la rencontre de celui du parc, pour le colorer. Il s'agit d'un paysage botanique très varié, dans la tradition des jardins méditerranéens, que nous avons appelé « le jardin extraordinaire ». Il part du centre de notre îlot pour s'étendre sur le parc comme des rivières de couleurs. Nous sommes dans un croisement de deux paysages en fusion, l'un proche et l'autre lointain. Le parc est constitué de cette fusion. Le paysagiste du parc, Jean Frédéric Gay, est le même que celui de notre îlot. C'est beaucoup plus simple si on veut interpénétrer deux paysages.

Les matérialités minérales

Le plus petit des immeubles, à l'angle du boulevard Gorbella, est en pierre. La pierre est rarement massive sauf pour les bâtiments militaires. Historiquement elle est feinte. Elle est mince en façade et massive ou semi massive « bodybuildée » dans les angles, les arrêtes des baies, et le pieds des façades : Versailles et le Louvre sont fait comme cela. L'important est de ne jamais avouer l'épaisseur de la matière. Au Ray nous avons fait le négatif de Versailles et du Louvre : les angles et arrêtes sont en briques de pierre pour les trumeaux et les façades en parement. Le rendu d'ensemble est massif. Les autres immeubles sont en enduit à la chaux, dont les couleurs ont été prises dans le cahier des charges de la ville de Nice.

Les matérialités végétales

Les façades ne sont pas végétalisées mais « support de végétalisation ». Autrement dit, il existe derrière le feuillage une autre façade située en arrière-plan, la façade du clos et du couvert. Situées en zone très sismique, celles-ci n'ont pas d'autres choix que d'être en béton. Elles ont été laissées brutes. Nous avons accastillé ces façades de tuteurs en châtaignier, avec entre eux des câbles inox pour faire grimper les plantes, certaines plantées en bas des façades en pleine terre, d'autres suivant plus haut dans des bacs. Le tout est arrosé par un réseau d'eau visible en façades. Il en va de même de celui en charge de la récupération des excédents d'arrosage. L'ensemble forme un dessin très graphique, avoué.

Il y a une idée d'appétence dans le dessin de ces tuyaux d'eau apparents en façade. Ils renvoient à l'univers des plantes. Pour finir le chapitre des plantations, nous avons greffé les plantes de pleine terre, les plantes mères, à ceux des pots situés plus haut. Par ces greffes multiples, nous avons réduit botaniquement le nombre de plantes à une seule. Dans moins de trois ans, les greffes auront pris et nous pourrons couper tout ou partie de l'arrosage automatique des pots. On parlera alors « d'internet des plantes » car toutes communiqueront entre elles en se partageant leurs ressources en eau comme en soleil. Ce phénomène de mise en connexion des voies aériennes des plantes est connu sous le nom d'anastomose.



Maîtres d'ouvrages : VINCI Immobilier
Maîtres d'oeuvres : Maison Edouard François, Architecte de conception et direction de travaux
ABC Architectes, Architecte associé
La Compagnie du Paysage, paysagiste
André Verdier, bureau d'études structure
Ingerop, bureau d'études fluides
VPEAS, économiste de la construction

Entreprises : VINCI Construction France (Dumez Côte d'Azur, ADIM Côte d'Azur)
Surface SHON : 24 250 m² SDP
Coût travaux : 48 845 000 €HT
Date de livraison : mars 2021

Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice Edouard François - Le Ray, Nice

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Centre culturel Clément David, Roquevaire (13) Publié le 05/07/2023

Maîtres d'ouvrages : Commune de RoquevaireMaîtres d'oeuvres : Huitetdemi (mandataires… [...]

Parcours couvert du forum antique de Bavay (59) Publié le 28/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Département du NordMaîtres d'œuvres : Explorations ArchitectureEn… [...]

CO’Met - Arena, centre de congrès et parc des expositions Publié le 06/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Orléans MétropoleMaîtres d'oeuvres : Ferrier Marchetti StudioEntr… [...]

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…