Le volume capable, un habitat personnalisable

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 05/09/2019

Dossier réalisé par Cyrille VÉRAN
Dossier publié dans le d'A n°274 Parmi les évolutions typologiques, le volume capable en constitue l’une des plus remarquables : offrir le luxe d’une belle surface à prix abordable, que l’acquéreur pourra ensuite aménager selon ses besoins moyennant quelques règles à respecter. Initiée par la métropole dans le quartier Brazza à Bordeaux, cette nouvelle manière de réfléchir à la question du logement associe architectes et promoteurs.

Brazza. Comment prendre place dans ce nouveau quartier de la rive droite bordelaise dont l’ADN industriel a peu à voir avec la ville historique et commerçante ? Comment le faire vivre, donner l’envie d’y habiter et de s’y attacher, pour longtemps ? Pour capter ce désir, il fallait une offre qui soit désirable. Elle tient, selon l’architecte-urbaniste Youssef Tohme, en charge de son aménagement, dans des formes d’habitat qui nouent une relation intime à la rue, (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
26   01 02 03 04
2705 06 07 08 09 10 11
2812 13 14 15 16 17 18
2919 20 21 22 23 24 25
3026 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…