« Les Actes Fondamentaux III » : Punir, au Pavillon de l'Arsenal

Rédigé par Léo FIGUET
Publié le 18/03/2021

Après « Jardiner » et « Soigner » en février, Richard Scoffier poursuit son investigation sur les actes essentiels de l’humanité. Le samedi 19 mars à 11h, Richard Scoffier interrogera l’acte de « Punir ». La conférence est accessible en direct sur le site du Pavillon. 

Richard Scoffier, professeur, philosophe et collaborateur régulier de d’a, propose d’interroger l’acte de punir et son implication dans la détermination de l’espace. Il fera le tour d’horizon de l’architecture comme un outil de coercition.


« Interrogeons Georges Bataille. Les architectes ne dessinent-ils pas que des prisons, des maisons de redressement et des mécanismes de surveillance ? Des espaces qui, comme nous l'avons abordé les années précédentes, nous éloignent par la contrainte et par la force de notre bestialité originelle. Des prothèses qui nous poussent à nous laver, à manger et à dormir à heure fixes, mais aussi à lire et à écrire – à préférer le signe à la chose – à chanter au lieu de hurler... Parcourons ces mécanismes conçus pour nous élever, comme le célèbre Panopticon de Jeremy Bentham : un dispositif de contrôle destiné à être intériorisé par les détenus pour leur permettre d'acquérir la conscience dont ils étaient supposés démunis... Ou l'enclave enfermant les « Prisonniers volontaires de l'architecture », la prison prothétique dessinée par Rem Koolhaas pour son diplôme qu'il ne cessera par la suite de reproduire dans ses projets. Questionnons l'esthétique du sublime qui trouve son origine non dans le plaisir – comme celle du beau – mais dans la souffrance et l'angoisse. Passons par Jean Nouvel et ses dispositifs spatiaux qui déterritorialisent et déracinent leurs occupants pour leur faire accomplir la révolution Galiléenne, en leur faisant comprendre que la Terre tourne autour du Soleil et non l'inverse. Terminons au Qatar par un projet non réalisé de l'agence OMA visant, dans un sadisme total, à humaniser des chevaux de courses en les plaçant face à la tragédie de l'existence. »


Pour clôturer la session 2021 des Actes Fondamentaux, Richard Scoffier interrogera l’acte de jouir en architecture le 10 avril 2021 de 11h à 13h. 

Informations et lien pour la visio-conférence : 


https://www.pavillon-arsenal.com/

Les articles récents dans Actus brèves

Exposition et jeu de piste : Territoires invisibles, histoires d’architectures et de paysages quotidiens – CAUE Rhône Métropole Publié le 15/06/2021

Plongez au cœur de l’histoire des territoires et des paysages quotidiens en venant découvrir… [...]

Christine Leconte élue Présidente de l'Ordre des Architectes Publié le 11/06/2021

Unanimement élue Présidente du Conseil national de l'Ordre des architectes, Christine Leconte… [...]

Explorations créatives des lauréats Agora du Design Publié le 09/06/2021

Du 10 juin au 18 juillet, Le Pavillon de l’Arsenal accueille les lauréats des bourses décernées… [...]

Notre-Dame au-delà de ses murs Publié le 04/06/2021

Il y a déjà trois ans, un incendie ravageur touchait la cathédrale Notre-Dame. Au-delà du… [...]

Esthétique urbaine parisienne : l’éternelle controverse Publié le 03/06/2021

« Chaque projet devra s’appuyer sur le Manifeste pour une nouvelle esthétique parisienne… [...]

Boutique : Piquant Publié le 02/06/2021

Comment aurait réagi Walter Benjamin si, tiré de ses passages couverts, il avait emprunté… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…