Les dernières heures des Robin Hood Gardens

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 21/06/2017

Inauguré en 1972 sur un projet de Alison et Peter Smithson, le complexe de logements Robin Hood Gardens est un des témoins les plus importants de l’architecture brutaliste et des réflexions sur l’habitat social d’après-guerre. Malgré la mobilisation des acteurs de la profession pour la préservation et la réhabilitation de ce patrimoine unique, l’ensemble bâti, situé à l’Est de Londres, est sur le point d’être démoli au profit d’un projet contemporain.

Entre 1966 et 1972, Alison et Peter Smithson projettent dans les Robin Hood Gardens leur vision radicale d’une nouvelle forme d’habitat collectif. Situées dans le quartier de Poplar, les deux barres légèrement infléchies des Robin Hood Gardens se font face, contrant les nuisances des axes routiers parallèles et permettant à un écrin de verdure, modelé par les rebus du chantier, de se déployer au cœur de l’ensemble.


Maximisant l’ensoleillement par des hauteurs différentes, les deux bâtiments sont construits en panneaux de béton pré-fabriqués, selon la logique de bas coût et d’exploitation de la production de masse des Smithson. Le complexe regroupe 214 logements sociaux. Tous les trois niveaux, une circulation haute dite «  dans le ciel » prolonge l'espace social de la rue -propice à la discussion et aux jeux d'enfants- dans les bâtiments.


Plusieurs campagnes pour la sauvegarde de ce projet singulier ont été lancées depuis 2008, notamment par l’organisation the Twentieth Century Society, et ont été soutenues par quelques grandes figures du paysage architectural comme Richard Rogers, Toyo Ito ou Robert Venturi. L’influence de ces derniers n’a pourtant pas suffit à contrer les positions politiques. En 2016, David Cameron classait encore l'ensemble parmi une centaine de bâtiments à démolir car il ne cristallise, selon lui, que crime et pauvreté.


Il est à noter que deux autres complexes, pourtant symboliques de la même époque de construction, connaissent un tout autre sort à Londres. La Balfron Tower de Ernö Goldfinger, toute proche, est une entité patrimoniale protégée depuis 1996. Le Barbican Center par Chamberlin, Powell et Bon est aujourd'hui devenu un lieu d'habitation et de culture des plus attractifs grâce à une gestion privée.


Le bloc ouest des Robin Hood Gardens disparaîtra dans les prochaines semaines, puis le bloc est dans un second temps. Seule une partie du vaste espace extérieur partagé sera conservée. Les deux bâtiments seront remplacés par un projet des agences londoniennes Haworth Tompkins et Metropolitan Workshop, dans le cadre de la campagne de rénovation urbaine Blackwall Reach. 1575 nouveaux logements sont attendus ainsi que des services et commerces dans une collection de blocs plutôt génériques, déclinant la brique en façade.


Le média britannique Dezeen a capturé, grâce à un drone, ce qui pourraient être les dernières images des Robin Hood Gardens.

 

Les articles récents dans Actus brèves

Concours international pour la flèche de Notre-Dame Publié le 17/04/2019

Edouard Phillipe a annoncé ce mercredi le lancement d’un concours international… [...]

OMA et le Laboratorio Permanente, lauréats du « Concours Farini » à Milan Publié le 12/04/2019

OMA remporte la compétition pour le plan directeur de transformation et de régénérations… [...]

Prix Mies van der Rohe 2019 : Le doublet français Publié le 11/04/2019

Le Prix Mies van der Rohe et le Prix Architecte émergeant, ont été décernés à deux… [...]

FAIRE 2019, troisième édition Publié le 10/04/2019

Après deux premières sessions très remarquées, le Pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris… [...]

Materials & Light, acte V : rendez-vous les 25 et 25 avril prochain Publié le 09/04/2019

Pour sa 5e édition, Materials & Light s’installe les 24 et 25 avril 2019 au Carreau du… [...]

Un sex-toy en plein Brexit ! Publié le 03/04/2019

Si la ville de Londres a attendu le 2 avril pour annoncer l’approbation de la Tulip tower signée… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…

Conception-réalisation : le conseil de l’Ordre des architectes des Pays de la Loire veille

En novembre dernier, statuant sur le non-respect des procédures de la commande publique, trois arrêts de la cour administrative d’appel de…

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…