Les derniers souffles de Divisare

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 11/12/2018

L’annonce a fait l’effet d’une petite bombe : le très célèbre site Internet italien Divisare annonce sa clôture pour le 15 décembre. Si pour les auteurs cette fermeture est une page qui se tourne, elle interroge néanmoins sur la fragilité que représente le modèle de l’information en ligne et plus généralement, celui de l’open source dans le domaine de l’architecture.

« Goodbye! On December 15, 2018 Divisare will close ». C’est par une petite page web rédigée sous forme de lettre d’adieu que l’équipe de Divisare a annoncé la fermeture de son site, 20 ans après sa création. En 1998, le site visionnaire baptisé Europaconcorsi a vu le jour bien avant Google, comme aiment le rappeler ses créateurs. Après un tournant opéré en 2015 et un changement de nom, Europaconcorsi devient Divisare pour ouvrir ses onglets aux architectes souhaitant y référencer leurs travaux.


Véritable encyclopédie planétaire en ligne, dotée d’un moteur de recherche assez complet et efficace (par typologies, styles, pays ou matériaux), cette banque d’images en très bonne définition permettait à n’importe quel internaute inspiré d’y trouver – le plus souvent – le meilleur de l’architecture actuelle. Afin d’assoir sa notoriété et son sérieux, le site dépourvu de texte critique avait publié des images de références de Le Corbusier, Oscar Niemeyer ou Franck Lloyd Wright, complétant ainsi son catalogue de publications papiers – des monographies qui lui permettaient d’entretenir son modèle économique.


« C'est avec un sentiment partagé que nous vous annonçons cette nouvelle, poursuivent les auteurs du site. Nous sommes tristes parce que nous devons vous dire que Divisare va fermer ses portes le 15 décembre – et que les fins sont toujours tristes – mais heureux car nous sommes vraiment très fiers du travail accompli. Divisare fut une magnifique expérience pendant toutes ces années ; elle a montré qu’il existe un fort besoin de moyens alternatifs pour qu’une architecture de qualité puisse exister sur le web ».


Il ne reste donc que quelques jours pour les fans du site d’y repérer les images de référence, ou pour les architectes qui y avaient créé leur compte de récupérer leurs documents avant l’ultime  baissé de rideau. Une fermeture qui interroge sur la fragilité de l’archivage des données numériques qui, contrairement au papier, peuvent se révéler d’une grande volatilité. Si aucun backup de ces données n’est réalisé, les précieuses informations et inventaires stockés par la plateforme italienne sombreront dans l’oubli. Une perte fort dommage, tant Divisare avait cette faculté à refléter les tendances architecturales de son époque.



Les auteurs du site ne précisent pas la raison de l’arrêt (économique ou pour des questions de droit d’images ?), mais ajoutent cependant : « Après des années de travail passionnant avec Divisare, il est temps de passer à autre chose. Nous vous tiendrons au courant des développements de nos prochains projets. » Une affaire à suivre, mais une perte notoire tout de même pour l’accès à ce type d’information en ligne, par ailleurs désormais fortement supplantée par les réseaux sociaux.


www.divisare.com


Les articles récents dans Actus brèves

Stefano Boeri au CAUE Rhône métropole Publié le 23/01/2019

Du 29 janvier au 13 avril 2019, l’exposition « Forêts verticales et métropoles… [...]

Diller Scofidio + Renfro lève le voile sur la Salle de Concert de Barbican Publié le 22/01/2019

L’architecte Elizabeth Diller, cofondatrice de Diller Scofidio + Renfro, dévoile les premières… [...]

Triennale de Milan : neuf projets représenteront la France Publié le 18/01/2019

Autour du thème « Broken Nature : Design Takes on Human Survival », la 22e… [...]

20 lauréats pour réinventer les dessous parisiens Publié le 16/01/2019

Les lauréats de la seconde édition de « Réinventer Paris » ont été annoncés… [...]

L’impression 3D s’invite à l’École des Ponts ParisTech Publié le 08/01/2019

L’École des Ponts ParisTech invite les acteurs de l’architecture et de la construction à… [...]

Hashim Sarkis : grand curateur de la 17e Biennale d’Architecture de Venise Publié le 07/01/2019

Après les architectes irlandaises Yvonne Farell et Shelley McNamara, fondatrices de l’agence… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
01 01 02 03 04 05 06
0207 08 09 10 11 12 13
0314 15 16 17 18 19 20
0421 22 23 24 25 26 27
0528 29 30 31    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…