Les Leçons de la terre : François Cointeraux (1740-1830), professeur d’architecture rurale

Rédigé par Jean DETHIER
Publié le 05/12/2017

Article paru dans le d'A n°259

Alors que les pratiques récentes d’écoconstruction en terre crue connaissent un développement notoire, il est nécessaire de comprendre où, quand et comment, pourquoi et grâce à qui a commencé et fleuri cette remarquable alternative constructive. Voici enfin le livre savant et passionnant qui – grâce à ses stimulants essais interdisciplinaires et sa séduisante iconographie – répond à toutes ces questions et bien d’autres. C’est dans la mouvance du siècle des Lumières et de la Révolution française qu’un maçon lyonnais surdoué et visionnaire – François Cointeraux – se métamorphose dès 1789 en pionnier. Avec son invention du « nouveau pisé », il devient le premier architecte de l’histoire de l’humanité à théoriser et à expérimenter, à pratiquer et à promouvoir un authentique « art moderne de bâtir en terre crue » (cf. le dossier de 30 pages publié par d’a en juillet). Son influence s’avérera considérable, durable et universelle : tant France et en Europe qu’à travers le monde, des États-Unis à la Russie. Une lecture hautement réjouissante pour se désaltérer à l’une des sources historiques les plus stimulantes de la nouvelle architecture écologique.

Les Leçons de la terre : François Cointeraux (1740-1830), professeur d’architecture rurale, Laurent Baridon, Jean-Philippe Garric et Gilbert Richaud (sous la direction de), Institut national d’histoire de l’art et Éditions des Cendres, janvier 2016, 350 p. illustrées.

Les articles récents dans Livres

Le Corbusier, Tout l'oeuvre construit Publié le 10/12/2018

Le photographe anglais Richard Pare a fait pendant dix ans le tour du monde des œuvres de… [...]

SOS Brutalism - A global survey Publié le 10/12/2018

Des années 1950 au début des années 1980 (dans les pays de l’Est), l’architecture … [...]

Image des microcosmes flottants - Nouvelles figurations architecturales japonaises Publié le 10/12/2018

« Comme tu n’écris rien, montre-moi ce que tu dessines et je te dirai comment tu penses… [...]

In statu quo – Structure of negotiation Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une ville au monde où les questions de partage de l’espace public se posent… [...]

Déconstruction et réemploi Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une idée qui fait consensus dans la construction mais que personne ne parvient à… [...]

La matérialité de l’architecture Publié le 10/12/2018

La matérialité de l’architecture, Antoine Picon, Parenthèses, 24 x 16 cm, 144 p.,… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
01 01 02 03 04 05 06
0207 08 09 10 11 12 13
0314 15 16 17 18 19 20
0421 22 23 24 25 26 27
0528 29 30 31    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…