Les rois du K-O

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 28/08/2018

Article paru dans le d'A n°265

Stéphane  Maupin,  un  créatif  décalé  qui  ne  s’est  pas  assagi  et  continue  de  détonner  dans  le  paysage  architectural  français. Revenons  sur  son  travail  alors  qu’il  achève,  dans  le  17e arrondissement  de  paris,  le  Centre  européen  du  judaïsme.

Son  site  présente  les  projets  les  plus  farfelus:  un  immeuble  à  hélice  pour  la  RATP,  une  favela  jouxtant  un  cimetière,  un  musée  en  forme  de  boyau  monté  sur  des  échasses,  un  tapis  reprenant  une  élévation  de  Jean  Dubuisson,  un  couteau  à  lame  rétractable,  une  tablette  de  chocolat  à  10 euros...  Et  le  personnage  reste  totalement  insaisissable. Il  vous  parle  des  coups  encaissés  sur  le  ring,  puis  de  ses  amours  malheureux.  Il  critique  la  génération  de  Mai 68  qui  refuse  de  vieillir  et  dévoie  la  commande  à  son  profit,  puis  prend  un  ton  sérieux  pour  vous  parler  de  sciences  dures  avant  d’inonder  de  courriels  insolents  les  boîtes  mail  de  ses  collègues  de  l’École  d’architecture  de  Paris-Val  de  Seine,  où  il  enseigne...  Mais  qui  est  donc  Stéphane  Maupin?  Un  boxeur,  un  éternel  amoureux,  un  pleurnicheur,  un  savant,  un  super-méchant? Peu  nous  importe,  c’est  surtout  un  architecte  qui  a  su  poser  en  une  quinzaine  d’années  les  jalons  d’une  œuvre  parfois  provocante  mais  toujours  inventive.  Une  œuvre  teintée  d’une  ironie  acide,  voire  même  d’un  certain  cynisme  immédiatement  pondéré  par  une  aménité  non  feinte.(...)

Les articles récents dans Parcours

l'AUC : À rebours de la doxa Publié le 25/08/2020

On pourra s’étonner que cette rubrique revienne sur la carrière de l’AUC (Ab Urbe Condita… [...]

Collectif Encore : Exodus Publié le 30/06/2020

Anna Chavepayre a tourné le dos à la ville. Cette architecte formée à Stockholm, puis à… [...]

Sophie Delhay - Mathématiques du logement social Publié le 01/05/2020

Sophie Delhay est maintenant clairement identifiée dans le paysage architectural français.… [...]

Fala Atelier - Architectes sans modération Publié le 31/03/2020

Que recèle donc le phénomène « Fala Atelier » ? Des esprits et des estomacs… [...]

Raphaël Gabrion - Défendre une critique noble au quotidien Publié le 02/03/2020

« L’architecture n’est pas un slogan publicitaire », affirme Raphaël Gabrion, qui… [...]

NP2F : L’architecture sans ombre Publié le 13/12/2019

NP2F : non, ce n’est pas une énième équipe belge qui se cache derrière cet acronyme qui peut… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
36 01 02 03 04 05 06
3707 08 09 10 11 12 13
3814 15 16 17 18 19 20
3921 22 23 24 25 26 27
4028 29 30     

> Questions pro

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…