Logement : l’autorisation de déroger aux règles ?

Rédigé par Theodora BARNA
Publié le 04/11/2021

La Maison Démontable (1920), réalisé par Buster Keaton

Le 14 octobre 2021, la ministre de la Culture, Roselyne Narquin-Bachelot et la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon ont lancé l’appel à manifestation d’intérêt au sein du programme « Engagés pour la qualité du logement de demain ». La qualité d’usage du logement, l’évolution des types d’habitation et la reconfiguration de la chaîne de production sont les enjeux saillants de cette action de recherche et d’expérimentation. Jusqu’au 18 février 2022, maîtres d’ouvrage, collectivités et architectes sont invités à soumettre leurs candidatures de projets innovants. 

« Être un homme veut d’abord dire habiter » : cette citation de Gaston Bachelard, invoquée dans le rapport Lemas, résume l’ambition de l’étude et met en exergue le besoin impérieux d’un cadre de vie plus qualitatif. « Engagés pour la qualité du logement de demain » est la suite des propositions énoncées dans le rapport Lemas puis le rapport Girometti-Leclercq. Elle s’inscrit dans une démarche plus large d’actions de recherche menées au sein du groupement d’intérêt public de l’Europe des projets architecturaux et urbains (EPAU). Par le biais de l’EPAU, l’initiative mobilise la Cité de l’Architecture & du Patrimoine, les deux ministères et le LAB 2051.


Le programme se décline en plusieurs phases, l’appel à manifestation d’intérêt étant un préalable à l’identification de projets de logement expérimentaux. Ensuite, l’ambition est d’encadrer l’attelage formé par la maîtrise d’ouvrage, la collectivité et l’architecte dès l’amont de la conception des logements. Le principal levier d’action est l’intensification de la recherche sur plusieurs fronts : au sein d’unités de R&D des agences d’architectures, des laboratoires et des unités mixtes de recherche (UMR) et du futur programme piloté par le Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère (BRAUP). Les 100 lauréats, sélectionnés dès mars 2022, bénéficieront d’un soutien financier ainsi que d’un sceau d’excellence leur permettant de déroger aux règles. Parmi eux, 20 équipes développeront leurs projets au sein d’un incubateur. La transgression de la règle doit cependant posséder une vertu génératrice. La désobéissance du cadre normatif est donc conditionnée par la capacité de la dérogation à constituer la nouvelle convention.

Ces activités de recherche intenses et la production expérimentale qui les accompagnent seront rythmées par un calendrier ambitieux. La pose de la première pierre est fixe à l’été 2023 afin de promouvoir les projets lors de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFEU). Le programme « Engagés pour la qualité du logement de demain » veut initier une production de logements rapide et innovatrice, et dont les coûts économiques et les impacts écologiques sont maîtrisables. En 2025, un bilan d’évaluation quantifiera les performances de ces nouveaux modèles d’habitat.

 

Pour plus d’informations : https://epau.archi.fr/home/programme

Les articles récents dans Actus brèves

Rénovation de la tour Bretagne : les 8 équipes annoncées Publié le 26/01/2023

La tour Bretagne de Nantes était fermée au public depuis juin 2020. Promise à un concours d'archi… [...]

Nunous : A new life for waste Publié le 17/01/2023

À l’occasion d’une exposition à la galerie Planète rouge, l’entreprise japonaise Sheishoku … [...]

« Urgence énergétique : pour la qualité de l’architecture, les marchés globaux ne sont pas la solution » Publié le 13/01/2023

Dans une tribune de 12 janvier 2022, l’Ordre des Architectes d’Île-de-France alerte sur la mon… [...]

Renée Gailhoustet. 1929 - 2023 Publié le 09/01/2023

Renée Gailhoustet est décédée mercredi 4 janvier dernier dans son logement à Ivry sur Seine. El… [...]

Christian de Portzamparc s'expose à l'Académie Publié le 06/01/2023

L’Académie des beaux-arts a décerné le Grand Prix d’Architecture (Prix Charles Abella) 2022 … [...]

Patrick Germe. 1952 - 2022 Publié le 04/01/2023

Figure extrêmement discrète et pourtant importante du monde de l’architecture française, Patric… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
52      01
0102 03 04 05 06 07 08
0209 10 11 12 13 14 15
0316 17 18 19 20 21 22
0423 24 25 26 27 28 29
0530 31      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…