Logements sociaux, Rue Saint Maur - Avenier Cornejo architectes

Architecte : Avenier Cornejo architectes
Rédigé par les architectes
Publié le 17/03/2017

La rue Saint Maur est une rue populaire du 10ème et 11ème arrondissement. Ses constructions sont hétéroclites, d’aspect comme de hauteur. Le bâtiment concerné au numéro 179 abritait un hôtel meublé de 33 chambres. Ce bâtiment, de type faubourien, est encadré par un immeuble à R+4+C et une maison à R+1+C. Il est important d’intégrer ce nouveau projet en harmonie avec les différents gabarits voisins.

 

L’étude du PLU nous a dirigé vers une forme en L, compacte, pour satisfaire aux exigences du Plan Climat de la ville de Paris.

Pour le gabarit du bâti, plusieurs possibilités s’offraient : du R+6 avec sous-sol, au R+7 sans sous-sol. Nous avons privilégié le R+6, moins pénalisant en hauteur pour les bâtiments mitoyens et visuellement plus doux pour le profil de la rue.

Le volume en R+6 se retourne et se prolonge au sud/ouest de la parcelle jusqu’au bâtiment mitoyen en fond de parcelle et libère ainsi un espace de jardin en pleine terre dans la continuité des autres cours de l’îlot. La faible hauteur du bâti sur la rue du Faubourg du Temple, au sud du projet, laisse pénétrer généreusement le soleil au cœur de tout l’îlot pour venir inonder les façades Sud et Est de lumière.

 

Côté rue, le volume homogène de la façade se déplie en trois plans pour créer le lien avec les gabarits voisins et ainsi marquer une continuité entre la maison en R+1 et l'immeuble en R+4+C.

Le premier pli file depuis le niveau haut de la façade de la petite maison pour rejoindre le niveau haut de la façade du mitoyen opposé. Un second pli de façade nous permet de gérer et respecter le gabarit PLU. Cette variation dans la façade, ainsi que la création d’une terrasse généreuse au dernier étage, permettent de se rapprocher très précisément de la SHON souhaitée.

 

Une attention particulière est portée au dessin des différentes façades, sur rue et sur cours, afin de les différencier selon leur orientation/usage tout en gardant un lien esthétique étroit entre elles.

La façade côté nord sur rue est plus statique et moins percée pour une très bonne inertie du bâtiment, alors que celle plus ensoleillée et généreusement ouverte sur le jardin vibre grâce à des volets à persiennes en métal.

 

Les façades sur la rue Saint Maur et sur jardin sont ainsi distinctes, d’abord pour une optimisation thermique de l’enveloppe et une gestion optimale du confort intérieur.

Sur rue, pour une cohérence et une relation harmonieuse avec son environnement immédiat, son dessin est épuré : mur en béton, animé par des percements de taille modérée. Les menuiseries des fenêtres sont en bois, avec des tableaux en béton. Le bâtiment intègre ainsi son environnement urbain en douceur. En RDC, le local d’activité est complètement vitré et traversant pour créer une « percée visuelle » jusqu’au jardin.


Côté jardin, les façades sont toujours en béton et bois, dans de plus grandes proportions. La majeure partie des façades est occupée par de grands volets à persiennes qui permettent de contrôler précisément l’ambiance lumineuse et thermique dans les salons adjacents. Ils favorisent une ventilation naturelle, un bon confort d’été et participe à l’intimité. La générosité des baies ouvertes vers le soleil améliore la qualité de vie à l’intérieur des logements.

Un petit jardin est aménagé en cœur d’îlot, avec une envie de « mouvement sauvage». Un endroit frais et naturel en harmonie avec les logements. Une végétation choisie, laissée libre, permet un entretien facile et occasionnel.


Chacun des quatorze logements, dont les typologies s'étendent du T1 au T4, est traversant et inondé de lumière tout au long de la journée. Chaque appartement est pourvu d'une loggia qui trouve une place originale du côté de la cuisine, faisant l'interface entre intérieur et extérieur. D'ici les habitants peuvent prendre le café du matin en profitant d'un espace intime et calme qui ferait presque oublier l'agitation du quartier avec, en toile de fond, l'arbre de la cour voisine. En hauteur, la loggia du sixième étage offre un cadrage sur les toits parisiens et propose un tête-à-tête inattendu avec une ville qu'on aurait presque oubliée.


L'un des grands choix structurants du projet est de tourner les pièces de vie et la cuisine sur le jardin, et de placer les chambres côté rue Saint-Maur, bousculant ainsi les idées reçues. La fantaisie originelle des plans se traduit dans le détail des logements dont l'intérieur est globalement atypique, et contredit la rigueur apparente de la façade en accumulant des éléments non-standard, voir audacieux : des murs arrondis dans le séjour, négatif de l'escalier commun circulaire ; des pans de murs pliés ; des ouvertures carrées à ras de plafond... dans une composition contemporaine de formes qui jouent avec la lumière naturelle. Chaque élément d'architecture est un détail traité avec attention, chaque matériau est choisi pour sa qualité.




Localisation : 179 rue Saint-Maur, Paris, 10ème arrondissement
Programme : 14 logements sociaux et un local commercial
Maîtres d'ouvrages : Siemp

Maîtres d'oeuvres : Avenier Cornejo architectes
Bureaux d'études : EVP ingénierie (structure) ; CFERM Ingéniérie / IDS ingénierie (fluides) ; VPEAS (économie)
Entreprise : TEMPERE construction
Surface SP : 1 168 m2

Coût : 2,35 M€ HT
Date de livraison : Juin 2016

Logements sociaux Rue Saint Maur - Avenier Cornejo architectes<br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Plan masse du projet - L’étude du PLU a dirigé vers une forme en L, compacte, pour satisfaire aux exigences du Plan Climat de la ville de Paris. <br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Le projet s’inscrit dans son environnement, une rue populaire aux constructions hétéroclites, avec une certaine politesse urbaine.<br/> Crédit photo : LANOO Julien Côté rue, le volume homogène de la façade se déplie en trois plans, pour créer le lien avec les gabarits voisins et ainsi marquer une continuité entre la maison en R+1+C et l'immeuble en R+4+C. <br/> Crédit photo : LANOO Julien Elévation Nord<br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Plan du rez-de-chaussée<br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Plan étage type<br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Coupe sur le projet<br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Coupe sur le projet<br/> Crédit photo : Avenier Cornejo - Côté jardin, la façade, plus ensoleillée, est généreusement ouverte et vibre grâce à des volets à persiennes en métal. <br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU  Chacun des 14 logements, dont les typologies s'étendent du T1 au T4, est traversant et inondé de lumière tout au long de la journée.<br/> Crédit photo : LEXCELLENT Pierre L'un des grands choix structurants du projet est de tourner les pièces de vie et la cuisine sur le jardin, et de placer les chambres côté rue Saint-Maur, bousculant ainsi les idées reçues.<br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU  La variation dans la façade sur rue, ainsi que la création d’une terrasse généreuse au dernier étage, permettent de se rapprocher très précisément de la SHON souhaitée. <br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…