Lumière naturelle : menuiseries et protections solaires. S’affiner pour laisser toujours plus de place au verre

Rédigé par Stéphanie LACAZE-HAERTELMEYER
Publié le 07/04/2023

Megaline de Solarlux

Article paru dans d'A n°306

Menuiserie et vitrage caractérisent la lumière naturelle dans l’architecture intérieure du bâtiment. Mais ils agissent aussi sur la santé, le bien-être, le bien-vivre ou le bien-travailler de ses occupants. Dans un contexte réglementaire qui pousse aux économies d’énergie grâce à une meilleure gestion des apports solaires et pour le bonheur des concepteurs, les profilés s’affinent pour laisser toujours plus de place au verre. Les dimensions peuvent s’étirer jusqu’au panoramique. Quels que soient les projets du tertiaire au résidentiel, la performance thermique est un prérequis. Pour autant, si le confort d’hiver n’est plus une variable d’ajustement, celui d’été intronisé par la RE2020 doit aujourd’hui empêcher le recours à des équipements énergivores. Indispensable corollaire des menuiseries, la protection solaire protéiforme évolue à leur rythme. Voire même à celui des bâtiments qu’elle prolonge en les ouvrant vers l’extérieur avec des propositions sans cesse réinventées pour une demande qui ne tarit pas : celle de l’aménagement outdoor.

Les ouvrants se cachent, les dormants s’encastrent

Minimalisme, clair de vitrage optimisé, gestion des apports solaires : toutes ces tendances n’épargnent aucune menuiserie. Les ouvrants se cachent, les dormants s’encastrent, les montants centraux et les masses vues continuent leur cure de minceur, pendant que les limites dimensionnelles ne cessent d’être repoussées. En particulier pour les baies vitrées, qui ont épousé le XXL. Quête réglementaire de lumière naturelle oblige.

Côté performances, qu’elles soient sur le plan de l’isolation thermique, acoustique, de l’étanchéité à l’air, à l’eau au vent, ou sur celui de la sécurité, toutes les menuiseries sont dopées. Et face aux hausses du coût des matières premières, et par la même occasion pour accompagner des entreprises à la peine pour recruter des compagnons, les gammistes de leur côté rationalisent la fabrication avec à la clé plus de modularité et des temps de fabrication réduits. Désormais, l’enjeu est de mettre en œuvre la circularité pour répondre à des projets en attente d’encore plus de vertueux, en tout cas dans le neuf. 

(...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

Efficacité et matière : …

Depuis le dernier guide sur l’absorption acousti…

Le réemploi par ceux qui …

Il y a deux ans, nous abordions le réemploi sous …

Apporter sa brique à l’…

L’agence BFV Architectes livre prochainement à …

Concevoir l’après : ent…

Paul-Martin Barbet est Diplômé en architecture e…

Les accompagnateurs

Les prescripteurs ne peuvent encore que trop rarem…

À l'interface, les interm…

Ces acteurs se positionnent comme des intermédiai…

Les (re) distributeurs

Ces acteurs de la filière réemploi proposent des…

Vers une production circul…

Au-delà du greenwashing de certaines démarches R…

Façades : de l'esthétiqu…

Juin et juillet 2023 ont été les mois les plus c…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Point de vue / Expo / Hommage
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Produits utiles
>> Questions pro
>> Razzle Dazzle by Mehdi Zannad
>> D’A Lab - Design

Les articles récents dans Techniques

Efficacité et matière : sélection 2023 de solutions acoustiques Publié le 20/11/2023

Depuis le dernier guide sur l’absorption acoustique publié au début de la pandémie en mars 2020… [...]

Le réemploi par ceux qui le font Publié le 12/10/2023

Il y a deux ans, nous abordions le réemploi sous l’angle de sa crédibilité. Comment la filière… [...]

Apporter sa brique à l’édifice, entretien avec Jean Bocabeille, BFV Architectes Publié le 12/10/2023

L’agence BFV Architectes livre prochainement à Pierrefitte une résidence étudiante de 150 chamb… [...]

Concevoir l’après : entretien avec Paul-Martin Barbet, Artbuild Publié le 12/10/2023

Paul-Martin Barbet est Diplômé en architecture et doctorant dans le laboratoire AB.Lab au sein de … [...]

Les accompagnateurs Publié le 11/10/2023

Les prescripteurs ne peuvent encore que trop rarement convaincre seuls du bien-fondé d’une démar… [...]

À l'interface, les intermédiaires Publié le 11/10/2023

Ces acteurs se positionnent comme des intermédiaires entre les différents intervenants qui se renc… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
48    01 02 03
4904 05 06 07 08 09 10
5011 12 13 14 15 16 17
5118 19 20 21 22 23 24
5225 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…