Marie Sommer, Une île

Rédigé par Jean-Paul ROBERT
Publié le 04/05/2021

« Dans la peinture romantqiue, le paysage cesse de considérer comme nécessaire la présence de l'homme » Rafael Algullol

Article paru dans le d'A n°289

Marie Sommer s’attache à des lieux chargés de mémoire. Hier, Teufelsberg, cette colline artificielle de Berlin édifiée après guerre avec les ruines de la ville détruite pour ensevelir un bâtiment indestructible d’Albert Speer, et coiffée par une station d’écoute américaine abandonnée. Ou Stases, vidéo parcourant les locaux et les archives désertés mais préservés de la Stasi à Berlin-Est. Ici, une île, symbole de la nature romantique, jadis forgé par la peinture, toujours haut lieu de villégiature balnéaire, mais rongée par ses vestiges comme par l’érosion.

L’île de Rügen, dans la mer Baltique, se situe au large de l’actuel Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, face à la Suède, entre Pologne et Danemark. Le peintre Caspar David Friedrich y séjourna à plusieurs reprises et y peignit quelques-unes de ses toiles les plus notables. L’une d’elles s’intitule Falaises de craie à Rügen. Elle date de 1818 et représente le peintre, son épouse et un de ses frères, tous de dos, tournés vers la mer qui remplit l’horizon encadré par les arbres du premier plan et la découpe des falaises immaculées qu’ils regardent, et nous avec eux. « Cet homme a découvert la tragédie du paysage », écrivit David d’Angers, le sculpteur, après lui avoir rendu visite à Dresde en 1834. Tragédie, parce que la nature, sublime, se passe de l’homme. Et que celui-ci, quand il la contemple, est confronté à l’angoisse et à la mort. (...)

Les articles récents dans Photographes

Eric Tabuchi et Nelly Monnier / Atlas des régions naturelles, Vol. 1 Publié le 09/12/2021

Une exposition au Centre d’art GwinZegal de Guingamp, dans le Trégor, rend… [...]

Eugène Atget, Voir Paris Publié le 16/11/2021

La Fondation Henri Cartier-Bresson a consacré cet été une … [...]

Edward Burtynsky, Eaux troublées Publié le 18/10/2021

L’été dernier se sont tenues en France deux expositions consacrées à ce photographe canadien… [...]

Amélie Labourdette, Traces d’une occupation humaine Publié le 23/03/2021

Initié en 2016 à l’occasion d’une résidence d’artiste et poursuivi en 2018, ce projet a… [...]

Candida Höfer Paris : faces des espaces Publié le 23/02/2021

Considérée comme représentative des élèves de Bernd et Hilla Becher à l’École de… [...]

Zupagrafik, Béton froid Publié le 30/12/2020

Zupagrafika est le nom d’une maison d’édition établie en Pologne et constituée par David… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…