MILAN 2018 > Créations textiles : Sunbrella : « L’évolution des performances techniques a largement participé à encourager les architectes à utiliser le textile »

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 01/06/2018

Dossier réalisé par Maryse QUINTON
Dossier publié dans le d'A n°263

Mal connus des architectes, les tissus d’ameublement ont pourtant retrouvé leurs lettres de noblesse. Ils ont gagné en technicité pour devenir des produits haut de gamme. Résistants aux UV, à la décoloration, teintés dans la masse, constitués de pigments très stables, ils offrent désormais un large choix de textures, de motifs et de couleurs. Mélanie Bernard, directrice du Design Studio de Sunbrella, revient sur cette évolution et sur les tendances à venir.

D’A : Le tissu d’ameublement a longtemps souffert d’une réputation un peu désuète auprès des architectes. Quelles sont les évolutions en la matière ?

La manière de travailler a beaucoup évolué ces dernières années. Auparavant, la sélection des matériaux, et particulièrement du textile, arrivait à la fin d’un projet. De plus en plus, les architectes et designers l’intègrent dans leur réflexion dès les prémisses de (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…