Minimal et ambigu : Centre logistique de Fondeyre, Toulouse

Architecte : Experience
Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 06/09/2022

Un projet atypique plongé au cœur d’une zone industrielle, à proximité d’un Marché d’intérêt national (Min), une situation en général peu abordée dans les revues d’architecture. il pose cependant des questions importantes, notamment celle-ci : comment construire un abri pour des marchandises en transit dans un territoire fluctuant où le contenu importe plus que le contenant et où, a priori, l’architecture n’a pas sa place ?

 

 

Les alentours du MIN dans la zone industrielle de Fondeyre : un monde sans polarité pris entre un canal et une voie ferrée, qui ressemble à la ville mais qui n’est pas la ville. Un monde où tout est grand et où les véhicules comme les constructions semblent d’une autre échelle. Des ronds-points, des axes à la circulation intense, d’immenses parkings où sommeillent des semi-remorques, de longs entrepôts bardés de métal dont les quais sont assaillis par des portées de poids-lourds qui viennent en marche arrière livrer leurs marchandises, comme d’énormes mammifères allaités par leur mère. Un univers instable où rayonnent des constructions hyperfonctionnelles soumises à une forte obsolescence, aussi rapidement construites que détruites. (...)



Maîtres d'ouvrages : Lumin’Toulouse / Toulouse Logistique Urbaine
Maîtres d'oeuvres : Experience (Tristan Chadney, Laurent Esmilaire et Éric Lapierre) – Paysagiste : Bassinet Turquin Paysage – BET : Batiserf (structure), INEX Ingénierie (fluides), BETIP (VRD), Ginger (démolition), Bureau Michel Forgue (économie)
Surface : 18 000 m2 SDP, 26 000 m2 SHOB (prend en compte notamment les espaces de travail extérieurs sous auvent), 13200m2 d’espaces verts
Coût : bâtiments, 18 millions d’euros (700 euros/m2 SHOB) ; VRD et espaces verts, 6,2 millions d’euros ; déconstruction, 1 million d’euros ; total, 25,2 millions d’euros
Date de livraison : 2021

Centre logistique de Fondeyre, Toulouse<br/> Crédit photo : DUJARDIN Filip

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Architecture commune : Centre Jean-Labellie, espace culturel et de loisirs, Le Rouget, Cantal Publié le 07/02/2023

Maîtres d'ouvrages : Communauté de communes de la Châtaigneraie cantalienne et Commune du Rouget-… [...]

Faire langue commune : école élémentaire à Azé, Saône-et-Loire Publié le 07/02/2023

Maîtres d'ouvrages : Commune de AzéMaîtres d'oeuvres : Atelier du Rouget Simon Teyssou & asso… [...]

Habiter la topographie : 23 logements et un commerce, Bouguenais, Loire-Atlantique Publié le 07/02/2023

Maîtres d'ouvrages : Atlantique HabitationsMaîtres d'oeuvres : Tact (architectes), Naonec (économ… [...]

Le temps long de l’architecture : Reconquête des ruines du fort villageois de Plauzat, Puy-de-Dôme Publié le 07/02/2023

Maître d'œuvre : Boris Bouchet architectes + Récita architecture (maîtrise d’œuvre urbaine, a… [...]

Hangar Y, Meudon, Hauts-de-Seine : Troisième vie Publié le 07/02/2023

Maîtres d'ouvrages : HY Immobilier (ArtNova + Culture & Patrimoine)Maîtres d'oeuvres : DA… [...]

Une sobriété monumentale : Crèche de 24 berceaux au sein du Palais de l'Alma Publié le 12/12/2022

Maîtres d'ouvrages : Présidence de la RépubliqueMaîtres d'oeuvres : Atelier Régis Roudil A… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…