MUZ Architecture : Les Arpenteurs

Rédigé par Gaëlle BRETON
Publié le 16/11/2021

MUZ architecture

Article paru dans d'A n°294

Les deux architectes ont été élevés avec un crayon dans la main. Leur curiosité, la chance et la volonté les ont aidés à rouler leur bosse sur plusieurs continents, pour se forger un regard et une culture hors du cadre initial. Ils y ont gagné une modestie, une énergie et une intelligence des situations fort utiles quand il s’agit de participer à la transformation d’un monde confronté à de sérieux déséquilibres.

L’histoire de MUZ commence par un Grand Tour américain. Les voyages, Chloé Duflos et Augustin Cornet en ont l’habitude. Dès l’enfance, l’une est embarquée par sa famille aux quatre coins du monde. Au collège, l’autre étudie le mandarin et part en Chine avec sa classe. Fortement impressionné par cette découverte, il y retournera chaque été. Tous deux étudient l’architecture à Belleville, à quelques années d’écart. Dès l’issue de la première année, Augustin part en Inde et au Bangladesh visiter les œuvres de Kahn. La fin de la licence marque le début des incartades : il rejoint des archéologues en Asie centrale et ne suit plus ses études qu’à mi-temps, alternant un semestre à l’école et un semestre d’aventures, entre fouilles au Kazakhstan et retour pédestre en sillonnant la Chine.



Après leur diplôme, ils savent déjà qu’un jour ils partiront pour de bon. En attendant, pas d’attaches, d’enfants ou d’emprunt immobilier, mais un travail impliqué dans différentes agences pendant cinq ans (concours, études, chantiers), jusqu’au jour où Chloé décroche une bourse d’études portant sur les nouveaux musées d’art américains. Intitulé Museumtour, ce road trip jalonné par la visite d’une centaine d’édifices est l’occasion pour ces architectes d’aiguiser leur regard pour saisir ce qui sous-tend les lieux et les paysages du territoire qu’ils traversent de long en large. Sans savoir s’ils reviendront en France un jour, ils démissionnent et lâchent tout.


(...)

Les articles récents dans Parcours

Remingtonstyle : L’économie doit être une prérogative de l’architecte Publié le 11/12/2022

Face aux enjeux écologiques propres à l’acte de construire, David Jouquand et Pierre Frinault, a… [...]

Graal : Les pieds sur terre Publié le 19/10/2022

Depuis la création de l’agence Graal en 2012, Nadine Lebeau et Carlo Grispello ont choisi de s… [...]

MBL architectes : MBL, l'opportune Publié le 06/09/2022

2022 est l’année de la révélation pour l’agence MBL. Lauréate du projet de transformatio… [...]

h2o Architectes : Création et patrimoine Publié le 05/05/2022

h2o architectes et Eugène sont deux agences en une qui multiplient les projets d’ampleur à tra… [...]

Collet Muller Architectes : Une œuvre parallèle Publié le 28/03/2022

Trentenaire engagé dans son temps, Antoine Collet vient de livrer une opération de logements d… [...]

Atelier Régis Roudil : Renouer des liens avec le terroir Publié le 22/02/2022

Régis Roudil aborde chaque projet avec humilité mais beaucoup de conviction. la clarté et la s… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…