MUZ Architecture - Les Arpenteurs

Rédigé par Gaëlle BRETON
Publié le 16/11/2021

MUZ architecture

Article paru dans le d'A n°294

Les deux architectes ont été élevés avec un crayon dans la main. Leur curiosité, la chance et la volonté les ont aidés à rouler leur bosse sur plusieurs continents, pour se forger un regard et une culture hors du cadre initial. Ils y ont gagné une modestie, une énergie et une intelligence des situations fort utiles quand il s’agit de participer à la transformation d’un monde confronté à de sérieux déséquilibres.

L’histoire de MUZ commence par un Grand Tour américain. Les voyages, Chloé Duflos et Augustin Cornet en ont l’habitude. Dès l’enfance, l’une est embarquée par sa famille aux quatre coins du monde. Au collège, l’autre étudie le mandarin et part en Chine avec sa classe. Fortement impressionné par cette découverte, il y retournera chaque été. Tous deux étudient l’architecture à Belleville, à quelques années d’écart. Dès l’issue de la première année, Augustin part en Inde et au Bangladesh visiter les œuvres de Kahn. La fin de la licence marque le début des incartades : il rejoint des archéologues en Asie centrale et ne suit plus ses études qu’à mi-temps, alternant un semestre à l’école et un semestre d’aventures, entre fouilles au Kazakhstan et retour pédestre en sillonnant la Chine.



Après leur diplôme, ils savent déjà qu’un jour ils partiront pour de bon. En attendant, pas d’attaches, d’enfants ou d’emprunt immobilier, mais un travail impliqué dans différentes agences pendant cinq ans (concours, études, chantiers), jusqu’au jour où Chloé décroche une bourse d’études portant sur les nouveaux musées d’art américains. Intitulé Museumtour, ce road trip jalonné par la visite d’une centaine d’édifices est l’occasion pour ces architectes d’aiguiser leur regard pour saisir ce qui sous-tend les lieux et les paysages du territoire qu’ils traversent de long en large. Sans savoir s’ils reviendront en France un jour, ils démissionnent et lâchent tout.


(...)

Les articles récents dans Parcours

TACT : L’hospitalité inconditionnelle Publié le 18/10/2021

Chez nombre d’architectes, convictions vacillantes et belles paroles se… [...]

Archiplein : Créer ex materia Publié le 30/08/2021

Basé à Genève, le jeune Atelier Archiplein s’est déjà bâti une solide… [...]

FRES architectes : Rationalité sensible Publié le 29/06/2021

Il existe toujours un certain plaisir à déchiffrer la signification des noms donnés aux agences… [...]

Lambert Lénack - Architectes généralistes Publié le 04/05/2021

Adrien Lambert et Étienne Lénack se sont positionnés dans le paysage de l’architecture et de… [...]

Bagard & Luron : l'expression d'une élégante frugalité Publié le 23/03/2021

Depuis quinze ans, l’agence nancéenne Bagard & Luron conçoit avec pragmatisme des… [...]

Guillaume Ramillien : le dessin, la structure et l’objet Publié le 23/02/2021

Il est temps de parler de Guillaume Ramillien. Dessinateur impénitent et architecte remarqué par… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
4401 02 03 04 05 06 07
4508 09 10 11 12 13 14
4615 16 17 18 19 20 21
4722 23 24 25 26 27 28
4829 30      

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…