Norman Foster suspend sa collaboration avec le gouvernement Saoudien

Rédigé par Agathe VIGUIER
Publié le 23/10/2018

L’architecte anglais Norman Foster vient d’annoncer qu’il suspendait son travail pour la pharaonique cité NEOM en Arabie Saoudite suite à la mystérieuse disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul. Le projet de ville aux 500 milliards de dollars est momentanément interrompu tant que la situation autour de l’éditorialiste du Washington Post n’est pas éclaircie.

Nouvelle mégalopole futuriste, NEOM serait localisée en plein milieu du désert saoudien avec une superficie équivalente à celle de la Bretagne soit 26 500 km². Le projet se veut innovant et ouvert sur le monde. Ville à l’énergie propre et durable, elle prétend devenir un exemple d’avancées technologiques et sociales pour le pays. Pilotée par le prince héritier Mohammed Ben Salmane, cette initiative est un moyen de diversifier l’économie du pays fondée sur l’exploitation du pétrole brut. L’état ambitionne de propulser l'Arabie Saoudite sur le marché de la technologie et de la robotique en créant une ville connectée et autonome. L’agence Foster + Partners fait partie du conseil consultatif qui regroupe nombreux professionnels issus de différents horizons. Plusieurs autres agences ont été démarchées pour penser l’architecture de cette cité monumentale qui devrait s’achever à l’horizon 2050.


Rappelons cependant que l’Arabie Saoudite est depuis plusieurs semaines au cœur de la tourmente. Le 2 octobre, Jamal Khashoggi, journaliste saoudien exilé aux Etats-Unis depuis 2017, a mystérieusement disparu en se rendant au consulat du royaume à Istanbul. Une disparition qui interroge la communauté internationale sur les pratiques du gouvernement saoudien qui avait déjà fait tomber l’éditorialiste en disgrâce pour avoir critiqué l’héritier.


Norman Foster a annoncé vouloir suspendre sa collaboration avec l’état Saoudien dans la conduite du projet NEOM tant que des zones d’ombres subsistent autour de cette affaire. Plusieurs autres leaders du conseil consultatif comme l’enseignant au MIT Carlos Ratti, appuient l’architecte dans sa démarche.

Les articles récents dans Actus brèves

Querelles de ménage au Palais de Justice, les déboires du PPP Publié le 14/06/2019

La vie du nouveau Palais de Justice, dessiné par Renzo Piano et livré en avril 2018 dans le… [...]

Manger franco-japonais Publié le 11/06/2019

[...]

Entre-deux sous la neige Publié le 11/06/2019

[...]

Dormir chez Muji Publié le 11/06/2019

[...]

Milan 2019 Publié le 11/06/2019

Le 58e Salon du Meuble s’est tenu à Milan du 9 au 14 avril dernier. Venus de 181 pays, quelque… [...]

Le Potager du Roi, une excursion dans la ville Publié le 10/06/2019

La Biennale d’Architecture et de Paysage d’Ile-de-France (Bap !) fraîchement inaugurée donne… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…

Conception-réalisation : le conseil de l’Ordre des architectes des Pays de la Loire veille

En novembre dernier, statuant sur le non-respect des procédures de la commande publique, trois arrêts de la cour administrative d’appel de…

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…