Nouvel retrouve ses frères et soeurs à l’Arsenal

Rédigé par Olivier NAMIAS
Publié le 19/06/2015

Muet depuis l’inauguration de la Philharmonie, Nouvel rongeait son frein dans l’attente que ses avocats lui donnent le feu vert pour défendre l’honneur sali de son projet. Le 18 juin fut pour l’architecte une journée de marathon médiatique se clôturant par une rencontre au Pavillon de l’Arsenal. Après les médias et le public, il venait ici parler avec ses frères et sœurs architectes, une famille qui n’avait pas vu l’Oncle Jean depuis bien longtemps.

Dans un dialogue avec un Patrick Bouchain acquis à sa cause, Nouvel s’est défendu des accusations le rendant responsable des ratés de la Philharmonie, offrant le « traumatisme » subit sur ce projet pour prévenir des dérives à venir. Pourquoi pas une loi empêchant les maîtres d’ouvrages de saboter les bâtiments ? Sur le chantier de la Philharmonie, il aura tout vu : sous-traitance, incompétence, indifférences des travailleurs détachés sans égards pour le bâtiment qu’ils viennent réaliser, mépris du maître d’ouvrage. Les déboires ont eut l’effet d’un « wake up call » sur l’étoile blessée de l’architecture française, un signal d’alarme sur l’état de la profession, une discipline en péril que Nouvel veut désormais défendre et lui redonner son rôle social. On peut se réjouir que Jean Nouvel mette sa notoriété au service de cette cause, et regretter qu’il ne l’ait pas fait vingt ans plus tôt. Les architectes dénoncent depuis des années ce que Nouvel déplore et semble découvrir aujourd’hui. S’il veut les entraîner à sa suite, il devra les convaincre que son engagement ne tient pas qu’à la désillusion d’un chantier saboté, et que ce retour du frère prodigue n’est pas juste le fruit des circonstances malheureuses.


Les articles récents dans Points de vue / Expos

La politique de l’architecture après la Covid-19 Publié le 12/10/2020

Nombreux sont ceux qui naturellement ont imaginé que l’architecture devait proposer ses… [...]

Si l’échec est un but, la transition écologique du BTP pourrait être un chef-d’œuvre Publié le 12/10/2020

Des conflits d’intérêts, Une « task force », Un rapport secret, Une… [...]

« Frémissements » : Susanna Fritscher au Centre Pompidou-Metz Publié le 25/08/2020

L’installation de Susanna Fritscher investit de ses fils blancs l’intérieur de l’un des … [...]

L’habitat collectif en zugzwang Publié le 25/08/2020

Le zugzwang est une situation du jeu d’échecs dans laquelle le joueur est contraint de jouer… [...]

Miroir grossissant Publié le 30/06/2020

Le confinement fut propice aux imaginaires du monde d’après. Avec le déconfinement, c’est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
40   01 02 03 04
4105 06 07 08 09 10 11
4212 13 14 15 16 17 18
4319 20 21 22 23 24 25
4426 27 28 29 30 31  

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…