Penser l'espace public à travers les lieux de grande affluence

Rédigé par Françoise MOIROUX
Publié le 01/09/2011

La tour Eiffel, un symbole qui se suffit à lui-même?

Dossier réalisé par Françoise MOIROUX
Dossier publié dans le d'A n°202 Malgré la valeur éminente octroyée à l'espace public dans la ville contemporaine, les lieux les plus massivement fréquentés paraissent désertés par la réflexion urbanistique. En Île-de-France, des sites comme la tour Eiffel ou les grandes gares urbaines en témoignent. La création récente d'un établissement public exclusivement dédié à l'espace public de la Défense illustre l'ampleur des défis à relever. 

Le fait que les lieux de grande affluence n'appartiennent pas aux collectivités territoriales et ne soient pas gérés par elles nuit à la reconnaissance de leur statut d'espace public et partant, à leur urbanité. La gestion sécuritaire et marchande des flux tient souvent lieu d'unique parti d'aménagement. Les carences de gouvernance sont bien souvent responsables de la médiocrité du déficit de cohésion ou de sens de l'espace public. Une administration plus audacieuse ou inventive apporterait pourtant une forte plus-value, comme le suggère la comparaison entre grands parcs urbains européens et parisiens. La conception française de l'espace public résiste difficilement au prisme caricatural de l'hyper fréquentation. Ne devrait-elle pas se fonder davantage sur la qualité et le confort des usages, et plus largement sur l'offre de service aux usagers, afin de rendre la condition urbaine plus enviable, sinon désirable?


Au sommaire :

Lieux d'affluence, lieux publics...
La tour Eiffel, un symbole qui se suffit à lui-même?
À quelle heure ferment les grilles?
Où est passé le chef de gare?
La Défense est elle le nouveau laboratoire de l'espace public?

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…