Petite apologie du ressassement - Concours pour les services de la CREA à Rouen

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 12/12/2013

Article paru dans le d'A n°223

Au lieu de répondre directement à la demande du maître d'ouvrage, certaines des équipes retenues pour cette consultation ont préféré la questionner, en revenant sur leurs propres expériences passées. Comme si elles pouvaient, en ressassant éternellement les mêmes principes, esquisser de nouvelles perspectives, tracer de nouvelles voies.


Les différents services de la CREA – la communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe – viendront s'installer à l'emplacement du hangar 108, sur le quai de la rive gauche de la Seine. Au cœur d'une zone abandonnée par le port, déplacé en aval pour accueillir des bateaux au tonnage de plus en plus important. Ces services occuperont désormais une position stratégique, en bordure du méandre de la Seine qui fait face à l'amphithéâtre de collines où se love la ville médiévale. Ils regarderont le pont levant "Gustave-Flaubert" qui permet tous les quatre ou cinq ans aux grands voiliers de l'Armada de remonter vers la ville.


Séduction : Jacques Ferrier (lauréat)

La proposition de Jacques Ferrier parvient habilement à dépasser la coupure établie arbitrairement par la réglementation urbaine entre une base horizontale et un signal vertical. Deux volumes allongés se positionnent l'un derrière l'autre. Ils se soulèvent en escaliers selon des orientations contradictoires : l'un à l'est, pour marquer l'entrée dans l'enceinte administrative ; l'autre à l'ouest, pour désigner l'accès des véhicules. Ces deux volumes fonctionnent comme deux panneaux signalétiques opposés indiquant d'un côté la direction de la ville médiévale, de l'autre, celle du port industriel. Un dispositif qui rappelle aussi les bandes transporteuses et autres dragueuses à chaîne et à godets qui ponctuent les rives du fleuve.


Obsession : Lacaton & Vassal + Kawai Architecture (finalistes)

Loin des poncifs sur l'impressionnisme et les constructions industrielles, Lacaton & Vassal, ici associés à l'agence Kawai Architecture, poursuivent implacablement leur trajectoire. Leur projet est étonnant par la manière dont les différents espaces programmés, déprogrammés ou surprogrammés ont été très librement mis en tension à l'intérieur du gabarit.


Systématisation : Baumschlager-Eberle (finalistes)

L'agence Hauvette, reprise depuis le décès de son créateur par le groupe BE, applique maintenant systématiquement la méthode Eberle, une procédure éprouvée par de multiples réalisations essaimées, notamment en Autriche et en Suisse. Cette procédure itérative permet de passer insensiblement de l'analyse au projet et à l'orienter dans une perspective environnementale.


Introspection : OMA (Rem Koolhaas et Clément Blanchet) (finalistes)

Ce projet semble hanté par les propres fantômes de l'agence hollandaise, comme dans la plupart des projets de l'OMA conçus par Clément Blanchet. Que ce soit le palais des expositions de Toulouse qui réinterprétait les bandes génératrices des concours perdus pour le parc de la Villette ou pour l'extension de Melun-Sénart à la fin des années quatre-vingt.


Confusion : Artefact (finalistes)

L'absence de virtuosité et de méthode conduit ici l'équipe locale à tomber immédiatement dans le piège tendu par le "double bind" – le double commandement contradictoire – du maître d'ouvrage : dessine-moi une maison qui disparaît dans son contexte et qui s'affirme comme un objet eucharistique capable de libérer la ville de sa léthargie endémique.


Composition du jury : Collège des élus : Marc Massion, Président ; Rémy Orange, Bernard Munin, Cyrille Moreau, Dominique Hardy, Jean Dupont, Titulaires - Collège des personnes qualifiées : Gilles Catherine, architecte DPLG (Conseil Régional de Haute Normandie) ; Valérie Le Bec, architecte DPLG (Ville de Rouen) ; Laurent Berenger, architecte DPLG (AZ Architecture) ; Olivier Rousseau, architecte DPLG (La CREA).


Lisez la suite de cet article dans : N° 223 - Décembre 2013

Les articles récents dans Concours

Neuf manières d’expier, Concours pour le musée de l’Exil sur l’emplacement de l’ancienne gare d ’Anhalt à Berlin Publié le 04/11/2020

Après le Musée juif, le Mémorial aux juifs assassinés d’Europe et la Topographie de la Terreur… [...]

Du privé au public : Concours pour le Domaine Charlot à Beausoleil Publié le 12/10/2020

Beausoleil, une cité atypique qui aurait pu être décrite par Italo Calvino dans Les Villes… [...]

Qu’est-ce qu’une école de commerce ? Concours pour la Toulouse Business School Publié le 25/08/2020

Après la récente construction de son école d’économie réalisée par l’agence Grafton,… [...]

Où est l’architecture ? Concours pour le centre aquatique olympique, Saint-Denis Publié le 01/07/2020

Paris 2024, la stratégie se veut vertueuse : réutilisation des équipements existants et… [...]

Le constructeur, le récupérateur et le curateur : Appel à projets pour la façade Denfert de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul Publié le 03/05/2020

Le constructeur, le recycleur et le curateur : comme dans un film de Sergio Leone, ces trois… [...]

Appels à projets pour le réaménagement des bureaux de la poste et du tri postal de Cergy-Pontoise Publié le 31/03/2020

En totale mutation, La Poste voit le courrier qui était sa raison d’être descendre à … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
44      01
4502 03 04 05 06 07 08
4609 10 11 12 13 14 15
4716 17 18 19 20 21 22
4823 24 25 26 27 28 29
4930       

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…